Les Andalous, déjà vainqueurs 2-1 à l'aller à Madrid, ont ouvert la marque au stade Sanchez-Pizjuan après seulement 24 secondes de jeu sur une volée de Sergio Escudero. Et après l'égalisation du gaucher français Griezmann grâce à un lob splendide de 25 mètres du droit (13e), l'Argentin Ever Banega a remis Séville devant sur penalty (faute de Saul sur Joaquin Correa) juste au retour des vestiaires (48e), avant le but du K.-O. signé Pablo Sarabia (79e). Yannick Carrasco avait entretemps remplacé l'Argentin Ángel Correa dans les rangs visiteurs. Frustré, son entraîneur Diego Simeone a d'ailleurs été exclu en fin de rencontre. Les Sévillans, finalistes de l'épreuve en 2016, sont les premiers qualifiés pour le dernier carré tandis que l'Atlético est éliminé d'une deuxième compétition cette saison après sa sortie précoce dès la phase de poules de Ligue des champions. Les "Colchoneros" tenteront certes de se rattraper en Liga (2es à 11 points du leader Barcelone) et en Europa League. Mais c'est une nouvelle occasion de perdue pour le club madrilène, qui a énormément investi cette saison en recrutant Diego Costa et Vitolo pour célébrer son emménagement dans son nouveau stade Metropolitano. Mardi, ni Costa, blessé, ni Vitolo, remplaçant, n'ont joué. (Belga)

Les Andalous, déjà vainqueurs 2-1 à l'aller à Madrid, ont ouvert la marque au stade Sanchez-Pizjuan après seulement 24 secondes de jeu sur une volée de Sergio Escudero. Et après l'égalisation du gaucher français Griezmann grâce à un lob splendide de 25 mètres du droit (13e), l'Argentin Ever Banega a remis Séville devant sur penalty (faute de Saul sur Joaquin Correa) juste au retour des vestiaires (48e), avant le but du K.-O. signé Pablo Sarabia (79e). Yannick Carrasco avait entretemps remplacé l'Argentin Ángel Correa dans les rangs visiteurs. Frustré, son entraîneur Diego Simeone a d'ailleurs été exclu en fin de rencontre. Les Sévillans, finalistes de l'épreuve en 2016, sont les premiers qualifiés pour le dernier carré tandis que l'Atlético est éliminé d'une deuxième compétition cette saison après sa sortie précoce dès la phase de poules de Ligue des champions. Les "Colchoneros" tenteront certes de se rattraper en Liga (2es à 11 points du leader Barcelone) et en Europa League. Mais c'est une nouvelle occasion de perdue pour le club madrilène, qui a énormément investi cette saison en recrutant Diego Costa et Vitolo pour célébrer son emménagement dans son nouveau stade Metropolitano. Mardi, ni Costa, blessé, ni Vitolo, remplaçant, n'ont joué. (Belga)