Le premier fait saillant n'a pas été de nature à animer la rencontre: David Luiz et Raul Jimenez se sont percutés sur un corner (6e). Très marqué au niveau du nez, David Luiz s'est fait poser un bandage autour du crâne et Jimenez a été emmené sur une civière. Un premier diagnostic a fait état d'une fracture du crâne quand le Mexicain s'est réveillé à l'hôpital. Après une petite dizaine de minutes, la rencontre a redémarré et Neto a repris à bout portant un ballon renvoyé par la transversale sur un coup de tête de Dendoncker (27e, 0-1). Toutefois, Gabriel a égalisé de la tête sur un centre enroulé de Willian (29e, 1-1). Cela allait être le seul tir cadré des Gunners alors que Daniel Podence a concrétisé la supériorité des Wolves (42e, 1-2). A la mi-temps, Luiz a cédé sa place Rob Holding mais cela n'a pas changé la manière de jouer des Gunners, qui sont longtemps restés stériles en attaque. A l'entame du dernier quart d'heure, les Gunners sont passés à la vitesse supérieure et Wolverhampton a subi la fin de match même si Neto a distillé un ballon, par-dessus la défense londonienne, trop profond pour Dendoncker (84e). (Belga)

Le premier fait saillant n'a pas été de nature à animer la rencontre: David Luiz et Raul Jimenez se sont percutés sur un corner (6e). Très marqué au niveau du nez, David Luiz s'est fait poser un bandage autour du crâne et Jimenez a été emmené sur une civière. Un premier diagnostic a fait état d'une fracture du crâne quand le Mexicain s'est réveillé à l'hôpital. Après une petite dizaine de minutes, la rencontre a redémarré et Neto a repris à bout portant un ballon renvoyé par la transversale sur un coup de tête de Dendoncker (27e, 0-1). Toutefois, Gabriel a égalisé de la tête sur un centre enroulé de Willian (29e, 1-1). Cela allait être le seul tir cadré des Gunners alors que Daniel Podence a concrétisé la supériorité des Wolves (42e, 1-2). A la mi-temps, Luiz a cédé sa place Rob Holding mais cela n'a pas changé la manière de jouer des Gunners, qui sont longtemps restés stériles en attaque. A l'entame du dernier quart d'heure, les Gunners sont passés à la vitesse supérieure et Wolverhampton a subi la fin de match même si Neto a distillé un ballon, par-dessus la défense londonienne, trop profond pour Dendoncker (84e). (Belga)