Malgré l'humiliation subie il y a moins d'une semaine au Signal Iduna Park, Florian Kohfeldt décidait d'aligner le même onze de base, à l'exception de Maxence Lacroix, blessé. Le technicien allemand titularisait donc Koen Casteels et Sebastiaan Bornauw, et envoyait Aster Vranckx et Dodi Lukebakio sur le banc. Ces deux derniers ne sont pas montés au jeu. La rencontre démarrait tambour battant pour le VfL avec l'ouverture du score de Jonas Wind après moins de dix minutes de jeu (8e, 1-0). À la 23e minute, Mayence se retrouvait en infériorité numérique à la suite de l'exclusion de Niklas Tauer. L'arbitre accordait un penalty sur cette action et Max Kruse ne se faisait pas prier pour doubler la mise en faveur des siens (24e, 2-0). Le même Kruse allait se signaler à deux autres reprises dans cette première mi-temps à la 35e (3-0) et dans les arrêts de jeu (5-0). Jonas Wind en profitait pour planter sa deuxième rose de la soirée entre les deux réalisations de son coéquipier (42e, 4-0). (Belga)

Malgré l'humiliation subie il y a moins d'une semaine au Signal Iduna Park, Florian Kohfeldt décidait d'aligner le même onze de base, à l'exception de Maxence Lacroix, blessé. Le technicien allemand titularisait donc Koen Casteels et Sebastiaan Bornauw, et envoyait Aster Vranckx et Dodi Lukebakio sur le banc. Ces deux derniers ne sont pas montés au jeu. La rencontre démarrait tambour battant pour le VfL avec l'ouverture du score de Jonas Wind après moins de dix minutes de jeu (8e, 1-0). À la 23e minute, Mayence se retrouvait en infériorité numérique à la suite de l'exclusion de Niklas Tauer. L'arbitre accordait un penalty sur cette action et Max Kruse ne se faisait pas prier pour doubler la mise en faveur des siens (24e, 2-0). Le même Kruse allait se signaler à deux autres reprises dans cette première mi-temps à la 35e (3-0) et dans les arrêts de jeu (5-0). Jonas Wind en profitait pour planter sa deuxième rose de la soirée entre les deux réalisations de son coéquipier (42e, 4-0). (Belga)