L'année 2021 a mal débuté pour les Reds, en bleu ciel pour l'occasion, puisqu'on ne jouait que depuis 1 minute et 52 secondes quand, à la suite d'un coup franc de Ward-Prowse (et un loupé de Alexander-Arnold), un subtil lob de Ings plaçait le cuir au fond des filets du but des champions en titre (1-0). Un 50e but en Premier League que l'international anglais n'oubliera pas. Liverpool a ensuite pris le contrôle de la rencontre mais trop lent et sans inspiration se heurtait à une équipe locale regroupée, très en jambes, qui chassait tous les ballons. Les occasions de but devant Forster, qui remplaçait le portier habituel Alex McCarthy, testé positif au coronavirus, étaient inexistantes avant la pause. Les Saints avaient rapidement vu l'ancien joueur du Standard Moussa Djenepo rejoindre les vestiaires sur blessure (32e) sans que cela n'entame leur détermination. A la reprise, la domination de hommes de Klopp se précisa grâce à une plus grande vitesse d'exécution. Mane fut tout près de conclure mais Stevens s'interposa de justesse (58e). Puis, ce fut Bertrand qui intervint avec à propos (62e), imité par son gardien Forster (75e). L'essai d'Aelxander-Arnold manqua lui de peu le cadre (77e). Le siège du grand rectangle de Southampton s'est poursuivi sans jamais se concrétiser, confirmant la méforme actuelle des buteurs "reds" (1 but en trois matchs). Il faut remonter à mai 2018 pour trouver deux matchs consécutifs de Liverpool sans le moindre but en sa faveur au marquoir. La seule défaite de Liverpool en championnat cette saison remontait, au jour près, à trois mois sur la pelouse d'Aston Villa sur le score étonnant de 7-2. . (Belga)

L'année 2021 a mal débuté pour les Reds, en bleu ciel pour l'occasion, puisqu'on ne jouait que depuis 1 minute et 52 secondes quand, à la suite d'un coup franc de Ward-Prowse (et un loupé de Alexander-Arnold), un subtil lob de Ings plaçait le cuir au fond des filets du but des champions en titre (1-0). Un 50e but en Premier League que l'international anglais n'oubliera pas. Liverpool a ensuite pris le contrôle de la rencontre mais trop lent et sans inspiration se heurtait à une équipe locale regroupée, très en jambes, qui chassait tous les ballons. Les occasions de but devant Forster, qui remplaçait le portier habituel Alex McCarthy, testé positif au coronavirus, étaient inexistantes avant la pause. Les Saints avaient rapidement vu l'ancien joueur du Standard Moussa Djenepo rejoindre les vestiaires sur blessure (32e) sans que cela n'entame leur détermination. A la reprise, la domination de hommes de Klopp se précisa grâce à une plus grande vitesse d'exécution. Mane fut tout près de conclure mais Stevens s'interposa de justesse (58e). Puis, ce fut Bertrand qui intervint avec à propos (62e), imité par son gardien Forster (75e). L'essai d'Aelxander-Arnold manqua lui de peu le cadre (77e). Le siège du grand rectangle de Southampton s'est poursuivi sans jamais se concrétiser, confirmant la méforme actuelle des buteurs "reds" (1 but en trois matchs). Il faut remonter à mai 2018 pour trouver deux matchs consécutifs de Liverpool sans le moindre but en sa faveur au marquoir. La seule défaite de Liverpool en championnat cette saison remontait, au jour près, à trois mois sur la pelouse d'Aston Villa sur le score étonnant de 7-2. . (Belga)