L'équipe de Luciano Spalletti avait un très bon coup à jouer après le partage de l'AC Milan à la Salernitana (2-2) et la défaite de l'Inter Milan contre Sassuolo (0-2). Naples pouvait dépasser l'Inter et rejoindre l'AC mais les Azzurri restent coincés à la 3e place, à égalité avec l'Inter (54 pts), deux longueurs derrière les Rossoneri (56 pts). Naples aurait même pu ne rien ramener de son déplacement en Sardaigne car ce sont bien les locaux, 18es et en lutte pour le maintien, qui ont dominé les débats. Ils ont méritoirement ouvert le score via Gaston Pereiro, bien aidé par une intervention ratée de David Ospina (1-0, 58e). Le portier napolitain s'est malgré tout racheté devant Deiola dans la foulée (61e). Monté au jeu à la 67e, l'ancien joueur du Sporting de Charleroi Victor Osimhen a égalisé de la tête (1-1, 87e). (Belga)

L'équipe de Luciano Spalletti avait un très bon coup à jouer après le partage de l'AC Milan à la Salernitana (2-2) et la défaite de l'Inter Milan contre Sassuolo (0-2). Naples pouvait dépasser l'Inter et rejoindre l'AC mais les Azzurri restent coincés à la 3e place, à égalité avec l'Inter (54 pts), deux longueurs derrière les Rossoneri (56 pts). Naples aurait même pu ne rien ramener de son déplacement en Sardaigne car ce sont bien les locaux, 18es et en lutte pour le maintien, qui ont dominé les débats. Ils ont méritoirement ouvert le score via Gaston Pereiro, bien aidé par une intervention ratée de David Ospina (1-0, 58e). Le portier napolitain s'est malgré tout racheté devant Deiola dans la foulée (61e). Monté au jeu à la 67e, l'ancien joueur du Sporting de Charleroi Victor Osimhen a égalisé de la tête (1-1, 87e). (Belga)