A l'instar du match rocambolesque à Francfort (2-3) le 8 janvier dernier, Thomas Meunier était le seul Diable Rouge au coup d'envoi. Et tout comme lors de cette rencontre, l'ancien du Club de Bruges s'est illustré. Non pas à une, mais à deux reprises. Et les deux fois de la tête sur corner. A chaque fois, servi par Julian Brandt. Le premier du côté gauche de Dortmund (14e, 1-0) et le second, de l'autre côté, un quart d'heure plus tard (29e, 2-0). Deux têtes pour ses deux premières réalisations de la saison. Dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, l'inévitable Erling Haaland y allait également de son petit but pour mettre les siens sur du velours (45+1, 3-0). Après la pause, Fribourg réussissait à sauver l'honneur par l'entremise d'Ermedin Demirovic, monté au jeu à la mi-temps (61e, 3-1). Meunier n'allait pas être le seul à terminer cette rencontre avec un doublé, puisque Haaland plantait sa deuxième rose à un quart d'heure du terme (75e, 4-1), quatre minutes après l'apparition sur le terrain de Thorgan Hazard (71e). Le score acquis, Marco Rose, le coach des 'Borussen', en profitait pour reposer Meunier en le sortant dans la foulée. Axel Witsel faisait le chemin inverse à la 84e, avant que son coéquipier Mahmoud Dahoud ne donne au score son allure définitive (86e, 5-1). (Belga)

A l'instar du match rocambolesque à Francfort (2-3) le 8 janvier dernier, Thomas Meunier était le seul Diable Rouge au coup d'envoi. Et tout comme lors de cette rencontre, l'ancien du Club de Bruges s'est illustré. Non pas à une, mais à deux reprises. Et les deux fois de la tête sur corner. A chaque fois, servi par Julian Brandt. Le premier du côté gauche de Dortmund (14e, 1-0) et le second, de l'autre côté, un quart d'heure plus tard (29e, 2-0). Deux têtes pour ses deux premières réalisations de la saison. Dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, l'inévitable Erling Haaland y allait également de son petit but pour mettre les siens sur du velours (45+1, 3-0). Après la pause, Fribourg réussissait à sauver l'honneur par l'entremise d'Ermedin Demirovic, monté au jeu à la mi-temps (61e, 3-1). Meunier n'allait pas être le seul à terminer cette rencontre avec un doublé, puisque Haaland plantait sa deuxième rose à un quart d'heure du terme (75e, 4-1), quatre minutes après l'apparition sur le terrain de Thorgan Hazard (71e). Le score acquis, Marco Rose, le coach des 'Borussen', en profitait pour reposer Meunier en le sortant dans la foulée. Axel Witsel faisait le chemin inverse à la 84e, avant que son coéquipier Mahmoud Dahoud ne donne au score son allure définitive (86e, 5-1). (Belga)