Après une première période plus équilibrée que prévu avec des Marseillais vaillants, c'est le PSG qui a pris le match en main au retour des vestiaires. Pour faire face à des Parisiens plus insistants, l'OM a pu s'appuyer sur Dimitri Payet qui a envoyé quelques ballons vicieux du côté du gardien du PSG, Alphonse Aréola. Afin de rompre l'équilibre de cette rencontre, Thomas Tuchel a joué la carte Kylian Mbappé à la 62e minute. Le jeune champion du monde n'a mis que trois minutes pour faire parler sa pointe de vitesse et faire trembler les filets (65e). En prenant l'avantage, les Parisiens ont aussi nettement pris l'ascendant psychologique et sont passés près du 0-2 avec Mbappé (72e et 75e) et Meunier (77e). La fin de rencontre était le théâtre du forcing marseillais mais les hommes de Rudy Garcia ne pouvaient faire mieux qu'une frappe sur l'extérieur du poteau de Jordan Amavi (79e). Pire, ils se faisaient surprendre en contre et concédaient le but du 0-2 à Julian Draxler (90e+5). Au classement, Paris domine avec 33 points sur 33 alors que Marseille, qui n'a plus battu Paris depuis 2011, est 5e. Ce duel emblématique du championnat français a été marqué également par des évènements extra-sportifs. Six personnes ont en effet été interpellées et quatre policiers ont été blessés lors de heurts entre supporters marseillais et forces de l'ordre quelques heures avant le coup d'envoi de la rencontre. La Sécurité publique a estimé entre un millier et 1.500 le nombre de "fauteurs de troubles" qui ont notamment allumé des fumigènes et fait exploser des bombes agricoles. (Belga)

Après une première période plus équilibrée que prévu avec des Marseillais vaillants, c'est le PSG qui a pris le match en main au retour des vestiaires. Pour faire face à des Parisiens plus insistants, l'OM a pu s'appuyer sur Dimitri Payet qui a envoyé quelques ballons vicieux du côté du gardien du PSG, Alphonse Aréola. Afin de rompre l'équilibre de cette rencontre, Thomas Tuchel a joué la carte Kylian Mbappé à la 62e minute. Le jeune champion du monde n'a mis que trois minutes pour faire parler sa pointe de vitesse et faire trembler les filets (65e). En prenant l'avantage, les Parisiens ont aussi nettement pris l'ascendant psychologique et sont passés près du 0-2 avec Mbappé (72e et 75e) et Meunier (77e). La fin de rencontre était le théâtre du forcing marseillais mais les hommes de Rudy Garcia ne pouvaient faire mieux qu'une frappe sur l'extérieur du poteau de Jordan Amavi (79e). Pire, ils se faisaient surprendre en contre et concédaient le but du 0-2 à Julian Draxler (90e+5). Au classement, Paris domine avec 33 points sur 33 alors que Marseille, qui n'a plus battu Paris depuis 2011, est 5e. Ce duel emblématique du championnat français a été marqué également par des évènements extra-sportifs. Six personnes ont en effet été interpellées et quatre policiers ont été blessés lors de heurts entre supporters marseillais et forces de l'ordre quelques heures avant le coup d'envoi de la rencontre. La Sécurité publique a estimé entre un millier et 1.500 le nombre de "fauteurs de troubles" qui ont notamment allumé des fumigènes et fait exploser des bombes agricoles. (Belga)