En confiance après sa prestation convaincante face au PSG mercredi en Ligue des Champions, Naples a bien débuté la rencontre en mettant le portier de la Roma Robin Olsen directement sous pression. Mais après une grosse occasion gaspillée par Fabian Ruiz, c'est la Roma qui a frappé fort pour l'une de ses premières offensives en faisant 0-1 grâce à Stephan El Shaarawy, esseulé au point de penalty (14e). Naples a naturellement réagi mais Olsen a à chaque fois sorti le grand jeu pour écarter le danger. Redoutable en contre, la Roma aurait bien pu rentrer au vestiaire avec deux buts d'avance si Albiol n'avait pas sauvé le ballon devant la ligne sur une frappe d'Edin Dzeko (35e). En deuxième mi-temps, le scénario ne changeait pas avec un Napoli toujours dominateur et une Roma défensive. Les différentes tentatives napolitaines n'aboutissaient pourtant pas alors que Mertens se voyait refuser deux buts pour hors-jeu. Monté avec la rage au ventre, le Diable Rouge ne se laissait pas abattre et finissait par valider le but du 1-1 en surgissant au deuxième poteau sur une frappe croquée de Callejon pour inscrire son 4e but en Serie A cette saison. Déjà buteur contre Paris en semaine, il gâchait ainsi la fête de Daniele De Rossi qui disputait son 450e match en Serie A. (Belga)

En confiance après sa prestation convaincante face au PSG mercredi en Ligue des Champions, Naples a bien débuté la rencontre en mettant le portier de la Roma Robin Olsen directement sous pression. Mais après une grosse occasion gaspillée par Fabian Ruiz, c'est la Roma qui a frappé fort pour l'une de ses premières offensives en faisant 0-1 grâce à Stephan El Shaarawy, esseulé au point de penalty (14e). Naples a naturellement réagi mais Olsen a à chaque fois sorti le grand jeu pour écarter le danger. Redoutable en contre, la Roma aurait bien pu rentrer au vestiaire avec deux buts d'avance si Albiol n'avait pas sauvé le ballon devant la ligne sur une frappe d'Edin Dzeko (35e). En deuxième mi-temps, le scénario ne changeait pas avec un Napoli toujours dominateur et une Roma défensive. Les différentes tentatives napolitaines n'aboutissaient pourtant pas alors que Mertens se voyait refuser deux buts pour hors-jeu. Monté avec la rage au ventre, le Diable Rouge ne se laissait pas abattre et finissait par valider le but du 1-1 en surgissant au deuxième poteau sur une frappe croquée de Callejon pour inscrire son 4e but en Serie A cette saison. Déjà buteur contre Paris en semaine, il gâchait ainsi la fête de Daniele De Rossi qui disputait son 450e match en Serie A. (Belga)