Le mois dernier, Wilmots avait menacé de résilier son contrat en raison de retards de paiement. La fédération iranienne a souligné que son salaire était payé, mais que le paiement n'était pas arrivé sur le compte bancaire de Wilmots en raison des sanctions bancaires internationales contre l'Iran. Fin mai, l'ancien sélectionneur national de la Belgique et de la Côte d'Ivoire avait signé à Téhéran un contrat jusqu'à la Coupe du Monde 2022 au Qatar. Lors des quatre premiers matches du deuxième tour des qualifications asiatiques, les Iraniens ont subi deux défaites, au Bahreïn (1-0) et en Irak (2-1). Le pays n'occupe que la troisième place dans le groupe C avec 6 points sur 12, cinq de moins que le leader, l'Irak, et 3 de moins que Bahreïn. Les huit vainqueurs de groupes et les quatre meilleurs deuxièmes se qualifieront pour le troisième tour. (Belga)