Auteur d'un sans-faute lors de ses deux premiers matchs de Ligue des Champions, Naples se fait surprendre d'entrée par le Besiktas via Adriano (13e, 0-1). Sur une contre-attaque, Dries Mertens égalise à la demi-heure de jeu pour les Napolitains (1-1). Peu avant le repos, Aboubakar profite d'une erreur défensive pour redonner l'avantage aux siens (38e, 1-2). Au retour des vestiaires, Mertens provoque un penalty manqué par Insigne (50e). Un raté sans grande conséquence, puisque Manolo Gabbiadini inscrit un nouveau penalty à la 69e (2-2). C'était sans compter sur le but victorieux d'Aboubakar en fin de partie (86e, 2-3). Resté sur le banc toute la rencontre face à Bâle, Thomas Meunier vit ses coéquipiers prendre les commandes de la rencontre dès la 40e minute sur un but de l'Argentin Angel Di Maria (1-0). Après le repos, Lucas Moura fit le break pour les Parisiens (62e,2-0). Cavani fixa le résultat du match dans le temps additionnel sur penalty (90+3, 3-0). (Belga)

Auteur d'un sans-faute lors de ses deux premiers matchs de Ligue des Champions, Naples se fait surprendre d'entrée par le Besiktas via Adriano (13e, 0-1). Sur une contre-attaque, Dries Mertens égalise à la demi-heure de jeu pour les Napolitains (1-1). Peu avant le repos, Aboubakar profite d'une erreur défensive pour redonner l'avantage aux siens (38e, 1-2). Au retour des vestiaires, Mertens provoque un penalty manqué par Insigne (50e). Un raté sans grande conséquence, puisque Manolo Gabbiadini inscrit un nouveau penalty à la 69e (2-2). C'était sans compter sur le but victorieux d'Aboubakar en fin de partie (86e, 2-3). Resté sur le banc toute la rencontre face à Bâle, Thomas Meunier vit ses coéquipiers prendre les commandes de la rencontre dès la 40e minute sur un but de l'Argentin Angel Di Maria (1-0). Après le repos, Lucas Moura fit le break pour les Parisiens (62e,2-0). Cavani fixa le résultat du match dans le temps additionnel sur penalty (90+3, 3-0). (Belga)