Les deux équipes ont entamé ce match pied au plancher. Si les Cityzens ont exercé une forte pression d'entrée, ce sont bien les Reds de Jürgen Klopp qui ont fait mouche. Étonnement seul sur un dégagement manqué de la défense mancunienne, Fabinho a envoyé une frappe tendue dans les filets de Claudio Bravo, remplaçant d'Ederson blessé (1-0, 6e). Liverpool a ensuite rapidement doublé son avance. Sur un centre parfait d'Andrew Robertson, Mohamed Salah a crucifié Bravo d'une tête croisée (2-0, 13e). City a manqué l'occasion de relancer la rencontre quand Angelino a vu sa frappe du gauche, déviée par Virgil Van Dijk, mourrir sur le poteau (29e). Liverpool s'est mis définitivement à l'abris dès le retour des vestiaires grâce à Sadio Mané, à la réception d'un centre au deuxième poteau signé Jordan Henderson (3-0, 51e). Malgré l'activité de Sergio Agüero, City a buté sur la défense liverpuldienne jusqu'à la 78e minute, moment où Bernardo Silva a sauvé l'honneur (3-1). Si Divock Origi est resté sur le banc de Liverpool, Kevin De Bruyne a lui joué l'intégralité de la rencontre. Actif, le Diable Rouge n'a toutefois pas pu faire la différence. Liverpool, qui attend un titre depuis 1990, reste donc invaincu cette saison sur la scène nationale. (Belga)