Le petit frère de Michy Batshuayi a lancé le festival de buts juste avant la pause pour donner l'avantage aux siens (44e). Boulaye Bia d'abord (48e) et Remi Oudin ensuite (77e) ont permis aux Rémois de revenir au score par deux fois alors que Manu Garcia avait planté le but du 2-1 (68e). A la 83e, Leya Iseka a joué les renards des surfaces pour replacer Toulouse aux commandes mais Xavier Chavalerin a égalisé une troisième fois en faveur de Reims pour emmener les deux équipes en prolongation. Les trente minutes supplémentaires ont tenu toutes leurs promesses avec un but de part et d'autre. Mathieu Cafaro a cru offrir la victoire aux Rémois à la 108e mais un penalty converti par Max-Alain Gradel dans les derniers instants (120e) a ouvert la voie des tirs au but à Toulouse. Dans cet exercice, c'est le TFC qui a su tirer son épingle du jeu en transformant quatre tirs au but - dont un par Leya Iseka - contre trois pour Reims, condamné à l'élimination suite aux erreurs de Chavelerin et Cafaro. (Belga)

Le petit frère de Michy Batshuayi a lancé le festival de buts juste avant la pause pour donner l'avantage aux siens (44e). Boulaye Bia d'abord (48e) et Remi Oudin ensuite (77e) ont permis aux Rémois de revenir au score par deux fois alors que Manu Garcia avait planté le but du 2-1 (68e). A la 83e, Leya Iseka a joué les renards des surfaces pour replacer Toulouse aux commandes mais Xavier Chavalerin a égalisé une troisième fois en faveur de Reims pour emmener les deux équipes en prolongation. Les trente minutes supplémentaires ont tenu toutes leurs promesses avec un but de part et d'autre. Mathieu Cafaro a cru offrir la victoire aux Rémois à la 108e mais un penalty converti par Max-Alain Gradel dans les derniers instants (120e) a ouvert la voie des tirs au but à Toulouse. Dans cet exercice, c'est le TFC qui a su tirer son épingle du jeu en transformant quatre tirs au but - dont un par Leya Iseka - contre trois pour Reims, condamné à l'élimination suite aux erreurs de Chavelerin et Cafaro. (Belga)