Après avoir ouvert le score sur un but contre son camp de Yasser Ibrahim (13e), le Raja s'est fait rejoindre dans les arrêts de jeu via Taher Ibrahim (90e), entré à la 77e. Aux tirs au but, le latéral du Raja Abdelilah Madkour, à l'origine du but des Marocains, a envoyé son penalty au-dessus de la barre transversale, scellant le succès adverse. Ce nouveau sacre permet au club égyptien d'asseoir sa domination sur le football africain. Il compte désormais huit titres en Supercoupe, dix en Ligue des Champions et un en Coupe de la CAF. La compétition, qui oppose le vainqueur de la Ligue des champions locale (Al Alhy) à celui de la Coupe de la CAF (le Raja Casablanca), était organisée pour la troisième fois au Qatar, après 26 éditions sur le continent africain. (Belga)

Après avoir ouvert le score sur un but contre son camp de Yasser Ibrahim (13e), le Raja s'est fait rejoindre dans les arrêts de jeu via Taher Ibrahim (90e), entré à la 77e. Aux tirs au but, le latéral du Raja Abdelilah Madkour, à l'origine du but des Marocains, a envoyé son penalty au-dessus de la barre transversale, scellant le succès adverse. Ce nouveau sacre permet au club égyptien d'asseoir sa domination sur le football africain. Il compte désormais huit titres en Supercoupe, dix en Ligue des Champions et un en Coupe de la CAF. La compétition, qui oppose le vainqueur de la Ligue des champions locale (Al Alhy) à celui de la Coupe de la CAF (le Raja Casablanca), était organisée pour la troisième fois au Qatar, après 26 éditions sur le continent africain. (Belga)