Incroyable Totti. Alors que la Roma semblait décidée à s'en séparer après 23 saisons, le "capitano eterno" vient de montrer en une poignée d'entrées en jeu pourquoi il était indispensable: quatre buts et une passe décisive en à peine plus d'une heure et demi de présence sur le terrain. Lundi, il a égalisé à 2-2 à un moment où la Roma paraissait battue et où la deuxième place, qui envoie directement en poules de la Ligue des Champions, semblait totalement compromise. Mais sa frappe de mule sur coup franc (77e) a remis la Roma dans le bon sens et dix minutes plus tard, c'est Stephan El Shaarawy qui offrait la victoire aux Giallorossi (3-2, 87e). Les Romains avaient auparavant ouvert le score par Mohamed Salah, auteur de son 13e but de la saison (6e). Mais Panagiotis Tachtsidis (13e) puis Leonardo Pavoletti (65e) avaient ensuite placé le Genoa (11e) en tête. La Roma de Radja Nainggolan (qui a joué tout le match) s'est donc provisoirement installée à la deuxième place, un point devant le Napoli de Dries Mertens (pas titulaire), qui n'a plus vraiment le droit à l'erreur face à l'Atalanta. Car seule une victoire lui permettrait de repasser devant. En cas d'égalité de points, c'est en effet la Roma qui aurait l'avantage au bénéfice des confrontations particulières. Dimanche, la Juventus avait fait honneur à son cinquième titre consécutif en battant Carpi 2-0, alors que la défaite de l'Inter Milan 2-0 sur la pelouse de la Lazio Rome avait garanti à Naples et à l'AS Rome de jouer la Ligue des champions la saison prochaine. (Belga)

Incroyable Totti. Alors que la Roma semblait décidée à s'en séparer après 23 saisons, le "capitano eterno" vient de montrer en une poignée d'entrées en jeu pourquoi il était indispensable: quatre buts et une passe décisive en à peine plus d'une heure et demi de présence sur le terrain. Lundi, il a égalisé à 2-2 à un moment où la Roma paraissait battue et où la deuxième place, qui envoie directement en poules de la Ligue des Champions, semblait totalement compromise. Mais sa frappe de mule sur coup franc (77e) a remis la Roma dans le bon sens et dix minutes plus tard, c'est Stephan El Shaarawy qui offrait la victoire aux Giallorossi (3-2, 87e). Les Romains avaient auparavant ouvert le score par Mohamed Salah, auteur de son 13e but de la saison (6e). Mais Panagiotis Tachtsidis (13e) puis Leonardo Pavoletti (65e) avaient ensuite placé le Genoa (11e) en tête. La Roma de Radja Nainggolan (qui a joué tout le match) s'est donc provisoirement installée à la deuxième place, un point devant le Napoli de Dries Mertens (pas titulaire), qui n'a plus vraiment le droit à l'erreur face à l'Atalanta. Car seule une victoire lui permettrait de repasser devant. En cas d'égalité de points, c'est en effet la Roma qui aurait l'avantage au bénéfice des confrontations particulières. Dimanche, la Juventus avait fait honneur à son cinquième titre consécutif en battant Carpi 2-0, alors que la défaite de l'Inter Milan 2-0 sur la pelouse de la Lazio Rome avait garanti à Naples et à l'AS Rome de jouer la Ligue des champions la saison prochaine. (Belga)