L'équipe locale a dominé la première période mais n'est pas parvenue à marquer plus qu'un but. Pourtant, les hommes d'Imanol Alguacil se sont créé plusieurs grosses occasions de buts en tablant sur la verticalité dans le jeu d'Alexander Isak et de Januzaj, deux véritables casse-tête pour les arrières adverses et le gardien Luis Maximiano. Mikel Oyarzabal a ouvert la marque sur un penalty accordé pour une faute de main de Domingos Duarte. De son côté, Grenade s'est procuré une très nette occasion, mais Alex Remiro a remarquablement remporté son face-à-face avec Matias Arezo (17e). Après la pause, les Basques ont repris leur domination, notamment grâce au travail d'Oyarzabal et de Januzaj. Après avoir distillé un dernier bon centre dans la zone adverse mal négocié par ses équipiers, Januzaj a cédé sa place à Portu (68e). Peu après, Rafinha a doublé l'avance de la Real d'un tir à bout portant sur un centre de son capitaine, Oyarzabal (74e, 2-0). (Belga)

L'équipe locale a dominé la première période mais n'est pas parvenue à marquer plus qu'un but. Pourtant, les hommes d'Imanol Alguacil se sont créé plusieurs grosses occasions de buts en tablant sur la verticalité dans le jeu d'Alexander Isak et de Januzaj, deux véritables casse-tête pour les arrières adverses et le gardien Luis Maximiano. Mikel Oyarzabal a ouvert la marque sur un penalty accordé pour une faute de main de Domingos Duarte. De son côté, Grenade s'est procuré une très nette occasion, mais Alex Remiro a remarquablement remporté son face-à-face avec Matias Arezo (17e). Après la pause, les Basques ont repris leur domination, notamment grâce au travail d'Oyarzabal et de Januzaj. Après avoir distillé un dernier bon centre dans la zone adverse mal négocié par ses équipiers, Januzaj a cédé sa place à Portu (68e). Peu après, Rafinha a doublé l'avance de la Real d'un tir à bout portant sur un centre de son capitaine, Oyarzabal (74e, 2-0). (Belga)