Dès les premières minutes du match, l'homme providentiel du Real, Cristiano Ronaldo, se montrait dangereux sur une tête à bout portant déviée sur sa ligne par Jan Oblak (12e). Une première alerte qui n'annonçait rien de bien pour les hommes de Diego Simeone puisque 11 minute plus tard, le Portugais faisait sauter le verrou sur un coup franc direct, dévié par Stefan Savic (23e, 0-1). Toujours en tête après la pause, le Real aggravait la marque à moins de vingt minutes du terme sur un penalty de Ronaldo converti à la 71e minute de jeu (0-2). Dix minutes plus tard, l'attaquant portugais de 31 ans remettait le couvert pour porter la marque à 0-3 (77e) au terme d'un contre initié pat Gareth Bale. Outre sa belle occasion à la 49e, Carrasco se créait encore une ultime tentative dans les arrêts de jeu mais Keylor Navas repoussait des poings et préservait ses filets assurait la victoire définitive des siens (90+2). (Belga)

Dès les premières minutes du match, l'homme providentiel du Real, Cristiano Ronaldo, se montrait dangereux sur une tête à bout portant déviée sur sa ligne par Jan Oblak (12e). Une première alerte qui n'annonçait rien de bien pour les hommes de Diego Simeone puisque 11 minute plus tard, le Portugais faisait sauter le verrou sur un coup franc direct, dévié par Stefan Savic (23e, 0-1). Toujours en tête après la pause, le Real aggravait la marque à moins de vingt minutes du terme sur un penalty de Ronaldo converti à la 71e minute de jeu (0-2). Dix minutes plus tard, l'attaquant portugais de 31 ans remettait le couvert pour porter la marque à 0-3 (77e) au terme d'un contre initié pat Gareth Bale. Outre sa belle occasion à la 49e, Carrasco se créait encore une ultime tentative dans les arrêts de jeu mais Keylor Navas repoussait des poings et préservait ses filets assurait la victoire définitive des siens (90+2). (Belga)