Malgré une équipe guingampaise bien présente en début de rencontre, c'est le SCO qui a ouvert le score en fin de mi-temps. Sur une belle action de Jonathan Bamba, qui a trouvé Thomas Mangani dans la surface, Angers a pris les devants (1-0, 38e). Les Angevins auraient même pu doubler le score avant le repos mais Kalle Johnsson a sauvé son équipe d'une parade réflexe. Après un quatrième quart d'heure compliqué, l'équipe d'Antoine Kombouaré a bénéficié d'un penalty dans les dernières secondes pour une faute de main controversée. Jimmy Briand a toutefois vu son tir dévié sur le poteau par le gardien Alexandre Letellier (89e). Alors que Guingamp poussait dans le final, Karl Toko Ekambi a validé en contre le ticket d'Angers pour la finale (2-0, 90e+2). Soixante ans après sa finale de Coupe de France perdue 6-3 contre Toulouse, le SCO Angers a ainsi obtenu le droit d'en disputer une deuxième qui ne sera pas plus facile qu'en 1957. L'autre demi-finale opposera en effet mercredi le Paris Saint-Germain à l'AS Monaco (21h05). Le vainqueur affrontera donc Angers le 27 mai prochain au Stade de France. (Belga)

Malgré une équipe guingampaise bien présente en début de rencontre, c'est le SCO qui a ouvert le score en fin de mi-temps. Sur une belle action de Jonathan Bamba, qui a trouvé Thomas Mangani dans la surface, Angers a pris les devants (1-0, 38e). Les Angevins auraient même pu doubler le score avant le repos mais Kalle Johnsson a sauvé son équipe d'une parade réflexe. Après un quatrième quart d'heure compliqué, l'équipe d'Antoine Kombouaré a bénéficié d'un penalty dans les dernières secondes pour une faute de main controversée. Jimmy Briand a toutefois vu son tir dévié sur le poteau par le gardien Alexandre Letellier (89e). Alors que Guingamp poussait dans le final, Karl Toko Ekambi a validé en contre le ticket d'Angers pour la finale (2-0, 90e+2). Soixante ans après sa finale de Coupe de France perdue 6-3 contre Toulouse, le SCO Angers a ainsi obtenu le droit d'en disputer une deuxième qui ne sera pas plus facile qu'en 1957. L'autre demi-finale opposera en effet mercredi le Paris Saint-Germain à l'AS Monaco (21h05). Le vainqueur affrontera donc Angers le 27 mai prochain au Stade de France. (Belga)