Le match démarrait sur les chapeaux de roue pour le Napoli qui ouvrait la marque dès la 7e minute de jeu par Piotr Zielinski (1-0), imité trois minutes plus tard par Dries Mertens sur une offrande de Lorenzo Insigne (10e, 2-0). L'attaquant de poche n'était pas en reste et allait marquer son troisième but en championnat depuis son retour de blessure grâce à une passe de Hirving Lozano. Le meilleur buteur de l'histoire du Napoli reprenait du plat du pied droit en un temps à l'extérieur du rectangle et marquait un superbe but qui allait se loger dans le plafond du portier de la Lazio (29e, 3-0). Luciano Spalletti décidait de faire souffler l'ancien joueur du PSV peu après l'heure de jeu et le remplaçait par Andrea Petagna à la 64e minute. C'est du banc que le Diable Rouge assistait à la quatrième réalisation des siens, signée Fabian Ruiz (85e, 4-0). (Belga)

Le match démarrait sur les chapeaux de roue pour le Napoli qui ouvrait la marque dès la 7e minute de jeu par Piotr Zielinski (1-0), imité trois minutes plus tard par Dries Mertens sur une offrande de Lorenzo Insigne (10e, 2-0). L'attaquant de poche n'était pas en reste et allait marquer son troisième but en championnat depuis son retour de blessure grâce à une passe de Hirving Lozano. Le meilleur buteur de l'histoire du Napoli reprenait du plat du pied droit en un temps à l'extérieur du rectangle et marquait un superbe but qui allait se loger dans le plafond du portier de la Lazio (29e, 3-0). Luciano Spalletti décidait de faire souffler l'ancien joueur du PSV peu après l'heure de jeu et le remplaçait par Andrea Petagna à la 64e minute. C'est du banc que le Diable Rouge assistait à la quatrième réalisation des siens, signée Fabian Ruiz (85e, 4-0). (Belga)