Les Merengues ont directement mis en place leur jeu de passes et se sont installés dans le camp adverse. Federico Valverde (6e), Toni Kroos (12e), Karim Benzema (14e) et Luka Modric (19e) ont tous donné des sueurs au gardien Jaume Domenech mais Valence a tenu bon. Quant à Courtois, il a capté en deux temps une frappe en pivot de Ferran Tores (17e). La seconde période a débuté avec un duel gagné par Courtois sur Rodrigo, qui a bénéficié d'une glissade de Sergio Ramos pour se présenter seul devant lui (46e). Le Real étant moins dominateur, Zidane a sorti Isco et Rodrygo pour Gareth Bale et Vinicius (69e). Les offensifs n'ont pas été plus alertés pour autant et Valence est reparti par Rodrigo, qui a décalé Daniel Wass. Le Danois a centré en retrait vers Carlos Soler, qui a ouvert la marque (79e, 1-0). Ce n'était pas fini: monté sur le dernier corner, Courtois a placé sa tête, Domenech a repoussé mais il s'en est suivi un cafouillage dont a profité Benzema (90e+5, 1-1). Déjà assuré du titre honorifique de champion d'automne en France suite au partage de Marseille samedi, le PSG s'est imposé 0-4 à Saint-Etienne. Thomas Meunier a été remplacé à la 78e. Alors que Thomas Tuchel a aligné ses quatre fantastiques (Angel Di Maria, Mauro Icardi, Kylian Mbappé et Neymar) pour la première fois, c'est Leandro Paredes, qui a ouvert la marque d'une frappe puissante de l'extérieur de la surface déviée par Wesley Fofana (9e, 0-1). Peu après, les Verts ont connu un nouveau coup dur avec l'exclusion de Jean-Eudes Aholou à cause d'un tacle violent sur Paredes (25e). Stéphane Ruffier a alors multiplié les parades mais il n'a rien pu faire quand, servi par Neymar, Mbappé s'est présenté seul devant lui (43e, 0-2). En seconde période, Neymar a manqué un penalty (62e) mais Icardi (72e), et Mbappé (89e) ont concrétisé deux des nombreuses occasions de but. Le PSG compte 42 points, 7 de plus que l'OM (2e). En Italie, l'Inter a partagé l'enjeu à la Fiorentina (1-1) et compte au terme de la 16e journée 39 points tout comme la Juventus. La Fiorentina, qui restait sur quatre défaites d'affilée, a attendu l'Inter dans son camp et un ex, Iglesias Borja Valerio, l'a punie (9e, 0-1). L'intouchable duo Romelu Lukaku-Lautaro Martinez a mis du temps à entrer en action. Après quelques échanges imprécis, le tandem a causé des soucis à Bartlomiej Dragowski, qui a notamment accompli un miracle sur une tête de Lukaku (43e). En seconde période, le gardien polonais a été heureux de voir Lautaro ne pas cadrer le ballon dont il avait hérité sur une accélération de Lukaku (58e). Sur un centre de Cristiano Biraghi, l'Argentin n'a pas été plus efficace en plaçant le ballon de la tête à côté du but (63e). Antonio Conte a fini par le remplacer par Matteo Politano (84e). Les visités ont toutefois dominé la fin de la rencontre et Dusan Vlahovic a égalisé en ponctuant d'un tir un sprint balle au pied du milieu du terrain (90e+2, 1-1). La Fiorentina est 13e (17 points). (Belga)

Les Merengues ont directement mis en place leur jeu de passes et se sont installés dans le camp adverse. Federico Valverde (6e), Toni Kroos (12e), Karim Benzema (14e) et Luka Modric (19e) ont tous donné des sueurs au gardien Jaume Domenech mais Valence a tenu bon. Quant à Courtois, il a capté en deux temps une frappe en pivot de Ferran Tores (17e). La seconde période a débuté avec un duel gagné par Courtois sur Rodrigo, qui a bénéficié d'une glissade de Sergio Ramos pour se présenter seul devant lui (46e). Le Real étant moins dominateur, Zidane a sorti Isco et Rodrygo pour Gareth Bale et Vinicius (69e). Les offensifs n'ont pas été plus alertés pour autant et Valence est reparti par Rodrigo, qui a décalé Daniel Wass. Le Danois a centré en retrait vers Carlos Soler, qui a ouvert la marque (79e, 1-0). Ce n'était pas fini: monté sur le dernier corner, Courtois a placé sa tête, Domenech a repoussé mais il s'en est suivi un cafouillage dont a profité Benzema (90e+5, 1-1). Déjà assuré du titre honorifique de champion d'automne en France suite au partage de Marseille samedi, le PSG s'est imposé 0-4 à Saint-Etienne. Thomas Meunier a été remplacé à la 78e. Alors que Thomas Tuchel a aligné ses quatre fantastiques (Angel Di Maria, Mauro Icardi, Kylian Mbappé et Neymar) pour la première fois, c'est Leandro Paredes, qui a ouvert la marque d'une frappe puissante de l'extérieur de la surface déviée par Wesley Fofana (9e, 0-1). Peu après, les Verts ont connu un nouveau coup dur avec l'exclusion de Jean-Eudes Aholou à cause d'un tacle violent sur Paredes (25e). Stéphane Ruffier a alors multiplié les parades mais il n'a rien pu faire quand, servi par Neymar, Mbappé s'est présenté seul devant lui (43e, 0-2). En seconde période, Neymar a manqué un penalty (62e) mais Icardi (72e), et Mbappé (89e) ont concrétisé deux des nombreuses occasions de but. Le PSG compte 42 points, 7 de plus que l'OM (2e). En Italie, l'Inter a partagé l'enjeu à la Fiorentina (1-1) et compte au terme de la 16e journée 39 points tout comme la Juventus. La Fiorentina, qui restait sur quatre défaites d'affilée, a attendu l'Inter dans son camp et un ex, Iglesias Borja Valerio, l'a punie (9e, 0-1). L'intouchable duo Romelu Lukaku-Lautaro Martinez a mis du temps à entrer en action. Après quelques échanges imprécis, le tandem a causé des soucis à Bartlomiej Dragowski, qui a notamment accompli un miracle sur une tête de Lukaku (43e). En seconde période, le gardien polonais a été heureux de voir Lautaro ne pas cadrer le ballon dont il avait hérité sur une accélération de Lukaku (58e). Sur un centre de Cristiano Biraghi, l'Argentin n'a pas été plus efficace en plaçant le ballon de la tête à côté du but (63e). Antonio Conte a fini par le remplacer par Matteo Politano (84e). Les visités ont toutefois dominé la fin de la rencontre et Dusan Vlahovic a égalisé en ponctuant d'un tir un sprint balle au pied du milieu du terrain (90e+2, 1-1). La Fiorentina est 13e (17 points). (Belga)