USA Today rapporte sur son site que l'an passé, la justice américaine a envoyé un notaire espagnol chez Bruyneel, à San Sebastian de los Reyes (Madrid), en Espagne, pour lui apporter des documents relatifs à la procédure. "Le notaire espagnol a pu confirmer que la personne qui a ouvert la porte était Bruyneel, mais Bruyneel a refusé d'accepter les documents", peut-on lire dans des documents judiciaires déposés le mois dernier à Washington D.C. La somme de 1,2 million est basée sur le salaire que Bruyneel a perçu quand il était le directeur sportif de l'équipe sponsorisée par l'United States Postal Service. Après ses aveux de dopage, Lance Armstrong a trouvé un accord avec le gouvernement américain pour 6,65 millions de dollars. Bruyneel a toujours refusé de coopérer à l'enquête. Comme Armstrong, il a été suspendu à vie. (Belga)