Les deux titres obtenus par l'Australie en Pro League et en Coupe d'Océanie ont donc été plus déterminants que le doublé Monde-Europe réussi par la Belgique lors de son Euro d'Anvers pour désigner le Coach masculin de l'année. Ancien international aussie (175 capes), Batch, 61 ans, fut d'abord durant 7 ans assistant-coach de l'Australie chez les messieurs, avant d'émigrer en Belgique et de devenir entraîneur au Dragons et T2 des Red Lions au service d'Adam Commens, à qui il succéda entre décembre 2010 et septembre 2012. Entre-temps, il avait mené la Belgique à la 5e place des Jeux de Londres. Passé ensuite par la Nouvelle-Zélande, il occupe son poste actuel depuis fin 2016. Annan, 46 ans, fut également joueuse à succès. Double championne olympique avec les Hockeyroos, elle fut sacrée Joueuse de l'année en 1998 et 2000. A la tête de l'équipe féminine des Pays-Bas depuis 2015, elle a mené les Oranje à la médaille d'argent à Rio, à deux titres européens (2017 et 2019 à Anvers), à une couronne mondiale (à Londres en 2018), à un Champions Trophy (2018), un succès en World League (2017) et la victoire au terme de la 1re édition de Pro League (2019). Son équipe qui n'a subi qu'une défaite en 2019 en Pro League (en Australie), n'a jamais quitté la place de N.1 mondiale depuis son entrée en fonction. Contrairement aux autres trophées rendus public tout au long de cette semaine, celui du 'Coach of the year' n'est pas le résultat des votes des joueurs, des médias et des supporters, mais celui d'un panel d'experts de la FIH. Tous les autres trophées, dont celui de meilleur gardien attribué mardi à Vincent Vanasch, ont été rendus public en début de semaine. Seuls Arthur Van Doren et Victor Wegnez devront attendre jeudi pour savoir si l'un des deux Red Lions est élu meilleur joueur mondial. (Belga)

Les deux titres obtenus par l'Australie en Pro League et en Coupe d'Océanie ont donc été plus déterminants que le doublé Monde-Europe réussi par la Belgique lors de son Euro d'Anvers pour désigner le Coach masculin de l'année. Ancien international aussie (175 capes), Batch, 61 ans, fut d'abord durant 7 ans assistant-coach de l'Australie chez les messieurs, avant d'émigrer en Belgique et de devenir entraîneur au Dragons et T2 des Red Lions au service d'Adam Commens, à qui il succéda entre décembre 2010 et septembre 2012. Entre-temps, il avait mené la Belgique à la 5e place des Jeux de Londres. Passé ensuite par la Nouvelle-Zélande, il occupe son poste actuel depuis fin 2016. Annan, 46 ans, fut également joueuse à succès. Double championne olympique avec les Hockeyroos, elle fut sacrée Joueuse de l'année en 1998 et 2000. A la tête de l'équipe féminine des Pays-Bas depuis 2015, elle a mené les Oranje à la médaille d'argent à Rio, à deux titres européens (2017 et 2019 à Anvers), à une couronne mondiale (à Londres en 2018), à un Champions Trophy (2018), un succès en World League (2017) et la victoire au terme de la 1re édition de Pro League (2019). Son équipe qui n'a subi qu'une défaite en 2019 en Pro League (en Australie), n'a jamais quitté la place de N.1 mondiale depuis son entrée en fonction. Contrairement aux autres trophées rendus public tout au long de cette semaine, celui du 'Coach of the year' n'est pas le résultat des votes des joueurs, des médias et des supporters, mais celui d'un panel d'experts de la FIH. Tous les autres trophées, dont celui de meilleur gardien attribué mardi à Vincent Vanasch, ont été rendus public en début de semaine. Seuls Arthur Van Doren et Victor Wegnez devront attendre jeudi pour savoir si l'un des deux Red Lions est élu meilleur joueur mondial. (Belga)