Les arbitres actifs dans le football professionnel réclament d'abord une indexation de leur salaire et des primes de 9,3 pour cent. Ils demandent aussi que l'indexation, dont la dernière remonte à 2013, soit désormais automatique. L'augmentation des salaires des assistants et des arbitres vidéo se trouve également sur la table. Enfin, les arbitres aimeraient aussi pouvoir bénéficier d'une assurance contre les blessures. "Nous allons voir quelles sont les possibilités existantes. Il y aura certainement bientôt des discussions avec les arbitres", déclare Frank De Bleeckere, adjoint du directeur technique de l'arbitrage belge Bertrand Layec. (Belga)

Les arbitres actifs dans le football professionnel réclament d'abord une indexation de leur salaire et des primes de 9,3 pour cent. Ils demandent aussi que l'indexation, dont la dernière remonte à 2013, soit désormais automatique. L'augmentation des salaires des assistants et des arbitres vidéo se trouve également sur la table. Enfin, les arbitres aimeraient aussi pouvoir bénéficier d'une assurance contre les blessures. "Nous allons voir quelles sont les possibilités existantes. Il y aura certainement bientôt des discussions avec les arbitres", déclare Frank De Bleeckere, adjoint du directeur technique de l'arbitrage belge Bertrand Layec. (Belga)