Ne disposant pas du statut de tête de série, les Anderlechtoises de Patrick Wachel avaient dès lors toutes les chances de tomber sur un "gros" (Lyon tenant du titre, Wolfsburg, Paris Saint-Germain, FC Barcelone, Bayern Munich, etc...). Mais le sort a été un brin plus clément, mettant le BIIK-Kazygurt, également issu du tour qualificatif, sur la route du Sporting bruxellois. L'année dernière, le WFC BIIK-Kazygurt s'était incliné au premier tour de la phase finale. Après avoir remporté le match aller 3-1 contre le FC Barcelone, les Espagnoles avaient inversé la tendance en s'imposant 3-0 au retour. En 2016-2017, le club basé à Chimkent, sextuple champion du Kazakhstan en titre, avait atteint les huitièmes avant d'être éliminé par le Paris Saint-Germain. Anderlecht, sacré en Belgique pour la sixième fois à l'issue de la défunte saison, a remporté le groupe 8 du tour qualificatif après des victoires 5-0 contre les Grecques du PAOK Salonique, 3-2 face aux Norvégiennes du LSK Kvinner et 4-0 contre les Nord-Irlandaises de Linfield. La finale de la Ligue des championnes est prévue le 24 mai à Vienne. (Belga)