"Les actionnaires du RSC Anderlecht regrettent les nouvelles parues ce matin dans la presse concernant l'actionnariat", a ainsi écrit le Comte. "D'abord parce qu'il n'y a pas de claim (requête, ndlr). "Les actionnaires vendeurs et acheteurs discutent sereinement autour des informations non connues et/ou incomplètes aux vendeurs lors de la vente. Cette discussion se déroule dans un esprit constructif et positif. Les deux parties ont déjà convenu de régler cela dans une transaction commerciale d'environ 3 millions d'euros, qui éteint toute possibilité de recours. En cas de correction potentielle de la valorisation, le montant serait versé par Alychlo au RSC Anderlecht, en renforcement du capital du club.

Marc Coucke avait lui réagi à ces informations sur twitter, déplorant les (quatre) mensonges figurant dans ces articles. "Quatre mensonges dans un article", a-t-il en effet écrit."Dans la course aux primeurs, les sources ne sont plus vérifiées. Et d'autres médias s'empressent arbitrairement de reprendre (ces mensonges, ndlr). Dommage. Le football a impérativement besoin d'une bonne presse, et je m'efforce de la respecter autant que possible".