Disputée à cheval entre 2018 et 2019, la Super Saison du FIA WEC entre dans sa partie finale ce week-end avec les 6 Heures de Spa-Francorchamps, véritable répétition générale avant le dernier rendez-vous des 24 Heures du Mans, les 15 et 16 juin. Gagnante l'an dernier pour l'ouverture du championnat, la marque japonaise Toyota fait figure de grande favorite à sa propre succession avec des équipages inchangés, à savoir les vainqueurs en 2018 Sébastien Buemi/Kazuki Nakajima/Fernando Alonso (Sui/Jap/Esp) et Mike Conway/Kamui Kobayashi/José Maria Lopez (G-B/Jap/Arg). Les LMP1 privées Rebellion, ENSO et BR espèrent avoir cette fois un coup à jouer avec une consommation désormais illimitée sur un tour (à l'inverse des Toyota hybrides) après avoir été hors du coup toute la saison. Stoffel Vandoorne sera l'une des attractions de la course, lui qui fera ses grands débuts en prototype sur une BR avec les Russes Mikhail Aleshin et Vitaly Petrov. Avec pour objectif un podium. L'autre Belge engagé, Maxime Martin, espère vivre une fin de saison positive dans la très relevée catégorie GTE-Pro. Le Bruxellois a vécu une saison compliquée jusqu'à présent pour la première campagne de la nouvelle Aston Martin Vantage. Il fera équipe avec l'Anglais Alexander Lynn. Il avait terminé 6e l'an passé et occupe pour l'instant la 10e place du classement. Trente-quatre voitures sont engagées dans cette épreuve avec 7 LMP1, 8 LMP2, 10 GTE-Pro et 9 GTE-Am. La course aura lieu samedi de 13h30 à 19h30. Les essais débuteront dès jeudi et les qualifications auront lieu vendredi entre 15 et 16h00. (Belga)

Disputée à cheval entre 2018 et 2019, la Super Saison du FIA WEC entre dans sa partie finale ce week-end avec les 6 Heures de Spa-Francorchamps, véritable répétition générale avant le dernier rendez-vous des 24 Heures du Mans, les 15 et 16 juin. Gagnante l'an dernier pour l'ouverture du championnat, la marque japonaise Toyota fait figure de grande favorite à sa propre succession avec des équipages inchangés, à savoir les vainqueurs en 2018 Sébastien Buemi/Kazuki Nakajima/Fernando Alonso (Sui/Jap/Esp) et Mike Conway/Kamui Kobayashi/José Maria Lopez (G-B/Jap/Arg). Les LMP1 privées Rebellion, ENSO et BR espèrent avoir cette fois un coup à jouer avec une consommation désormais illimitée sur un tour (à l'inverse des Toyota hybrides) après avoir été hors du coup toute la saison. Stoffel Vandoorne sera l'une des attractions de la course, lui qui fera ses grands débuts en prototype sur une BR avec les Russes Mikhail Aleshin et Vitaly Petrov. Avec pour objectif un podium. L'autre Belge engagé, Maxime Martin, espère vivre une fin de saison positive dans la très relevée catégorie GTE-Pro. Le Bruxellois a vécu une saison compliquée jusqu'à présent pour la première campagne de la nouvelle Aston Martin Vantage. Il fera équipe avec l'Anglais Alexander Lynn. Il avait terminé 6e l'an passé et occupe pour l'instant la 10e place du classement. Trente-quatre voitures sont engagées dans cette épreuve avec 7 LMP1, 8 LMP2, 10 GTE-Pro et 9 GTE-Am. La course aura lieu samedi de 13h30 à 19h30. Les essais débuteront dès jeudi et les qualifications auront lieu vendredi entre 15 et 16h00. (Belga)