1. Chef, un p'tit verre...

À l'AS Fontainoise (P2 Hainaut), on ne se contente pas de shooter dans le ballon, on y souffle aussi : le duo de coaches vient d'être viré pour avoir fait passer... un alcootest à son vestiaire avant le derby à Beaumont. " Plusieurs joueurs s'étaient vantés d'avoir joué ivres les semaines avant ", explique l'ex-T1 Quentin Archeambeau : " Je voulais éviter un accident sur le terrain... et nous restions sur une série de 9 points sur 27 après le gain de la 1e tranche. " Le Président a pris le parti de ses joueurs : " Nous ne sommes pas en D1, nous avons tous déjà joué après être sortis jusqu'à 6 h du mat... " En attendant, le coach déchu est ouvert à toute proposition : " En 7 ans de coaching, j'ai décroché 6 fois le tour final ", dit l'éconduit. Dimanche, le duel Fontaine-JS Turque a été remis par la météo. Dommage : la brigade voulait-elle descendre sur les lieux ?
...

À l'AS Fontainoise (P2 Hainaut), on ne se contente pas de shooter dans le ballon, on y souffle aussi : le duo de coaches vient d'être viré pour avoir fait passer... un alcootest à son vestiaire avant le derby à Beaumont. " Plusieurs joueurs s'étaient vantés d'avoir joué ivres les semaines avant ", explique l'ex-T1 Quentin Archeambeau : " Je voulais éviter un accident sur le terrain... et nous restions sur une série de 9 points sur 27 après le gain de la 1e tranche. " Le Président a pris le parti de ses joueurs : " Nous ne sommes pas en D1, nous avons tous déjà joué après être sortis jusqu'à 6 h du mat... " En attendant, le coach déchu est ouvert à toute proposition : " En 7 ans de coaching, j'ai décroché 6 fois le tour final ", dit l'éconduit. Dimanche, le duel Fontaine-JS Turque a été remis par la météo. Dommage : la brigade voulait-elle descendre sur les lieux ? Ayant fréquenté Dennis van Wijk à Westerlo, Nils Schouterden avait pourtant briefé ses équipiers. " Je connais tous ses petits trucs ", dit le médian eupenois : " Avant les gros matches, van Wijk faisait colmater le vestiaire Visiteurs et branchait le chauffage à fond la semaine précédente, l'équipe adverse héritait donc d'un sauna. " On ignore si la consommation de gaz a explosé cette semaine à Malines. Et aussi si Dennis ne s'est pas trompé de vestiaire au vu des 17 clubs sur son CV. L'auto-but de JordyClasie et le 3e nul de rang de Bruges, dans les arrêts de jeu à Waasland, a cassé l'ambiance à... Bacolod, chef-lieu de l'Île de Negros, aux Philippines. " Je suis encore chaque semaine sur internet les matches du Club, c'est le club de mon coeur ", explique Jeffrey Christiaens, un produit de l'Académie blauw en zwart expatrié depuis ses 22 ans sur les traces de sa maman philippine. Devenu... international sur place (31 caps), le médian de Ceres, l'un des meilleurs clubs locaux, a aujourd'hui ses exigences : " Je ne reviendrai en Belgique que pour signer dans un club de D1, le niveau ici vaut facile la D2 belge. " Qui a dit que les jeunes formés à Bruges ne perçaient pas à l'étranger ? Malgré le lobbying de son coach Ivan Leko, Brandon Mechele attend toujours sa sélection pour les Diables. Et s'il avait une aïeule philippine ?Entre un câlin à Ruud Vormer pour son sabot doré et un crêpage de chignons avec Paul Gheysens pour le terrain du futur stade, Bart Verhaeghe s'occupe à la télé : le boss brugeois est dans le jury d'un show sur les jeunes entrepreneurs. " On repère les talents, c'est tout un flair ", dit le magnat du Breydel : " Il faut vendre son idée, si vous n'arrivez pas à convaincre en 3 minutes, votre projet n'est pas porteur. " Au Club, Bart engage aussi ses gardiens en 3 minutes ? Si depuis Dubaï, Marc Coucke faisait ses tweets farceurs sur la double prime ostendaise qui lui coûterait son dessert, c'est parce que le proprio mauve avait la déprime des chiffres. Entre les 42 millions de déficit annuel de Saint-Guidon, les salaires pesant 106 % du budget mauve et le dédit à payer à Herman Van Holsbeeck avant qu'il file chez son poto Lucien du Bosuil, Coucke aurait sur les bras la plainte de Perrigo, qui lui réclamerait... 1,9 milliard pour avoir chipoté le bilan d'Omega Pharma. Allô Roger ? On pige mieux que tu aies vite retiré tes billes avant le 31 décembre. Car un expert financier flingue aussi le repreneur du KVO, l'assureur Peter Callant : " Ce type ne brasse que 100 millions via ses sociétés, il a l'étoffe d'un Président de Provinciale ! " Notez, le bruit avait couru que le KVO serait racheté par un fabricant... de cigares de Zwevegem ! Gare à ne pas avaler la fumée. Hendrik Van Crombrugge est un vrai pro. Samedi à Malines, le portier eupenois a défendu sa cage tel un lion mais au final, son... club de coeur l'a emporté : " Quand j'étais petit, j'allais avec mon père voir jouer le KaVé, j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps le jour de la faillite en 2002. " Venu voir le sommet des lanterniers, StevenDefour a dû souffler au brave Hendrik son projet personnel : " Comme moi, finis ta carrière ici. " Sous-question : en quelle division ?Et si Hein Vanhaezebrouck, pourtant en froid avec les fans mauves, faisait campagne quand il puise dans les jeunes de Neerpede ? Après la claque d'Ostende, un collectif a lancé une pétition en ligne réclamant que l'équipe Espoirs relaye jusqu'en fin de championnat l'équipe-fanion... " dont certains membres n'ont pas leur place en D1 " (sic). Parmi les 78 signataires, un certain... Herman Van Holsbeeck de Neerpede . Quoi, il a vraiment décidé de tout flinguer derrière lui, notre Herman ?Pour le buteur de l'Antwerp, William Owusu, la question de l'après-carrière est réglée : " Je serai prêtre, je suis très croyant, disons que je me sens l'élu... " Le Ghanéen a eu la révélation en 2011 : " J'ai rencontré un prophète qui savait tout sur moi sans me connaître... et je n'avais pas de fiche Wikipédia à l'époque ! " ( rires) Owusu ajoute qu'il fait souvent des rêves prémonitoires et qu'à Westerlo, il avait guéri d'une grave blessure après avoir posé sur son genou un onguent fourni par son confesseur... Mais notre fieffé croyant garde une notion claire du matérialisme : " L'an passé, l'Antwerp a bloqué mon transfert en Turquie où je pouvais quintupler mon salaire, en fin de saison je veux exploiter ma bonne saison et signer ailleurs. " Pas sûr que le coup du guérisseur, de l'onguent et des songes impressionne beaucoup Laszlo Bölöni.Si Hein Vanhaezebrouck est tenté, dit-on, de rapatrier sa psychologue gantoise pour sonder les âmes de ses dépressifs mauves, Laszlo Bölöni n'écouterait pas assez ses préparateurs physiques. L'Antwerp pique du nez, il n'a plus gagné depuis 2017 : le régime spartiate du Roumain (foot de pressing, entraînements à la roumaine, mises au vert systématiques) nourrirait la grogne des joueurs. Et si Hein prêtait ses petits chalets à Laszlo ? Qu'au moins la sieste se délocalise de Neerpede vers le Bosuil.En juin dernier, Virton proposait à Cristiano Ronaldo, en pleine scoumoune et qui menaçait de quitter le Real, de s'affilier à l'Excelsior et d'en devenir le Président... en échange d'une rasade d'Orval et de quelques portions de paté gaumais. Les farceurs virtonnais ont récidivé par un nouveau buzz ce week-end : apprenant que le duel Toulouse-PSG était menacé, vu les chutes de neige sur Paris et la grève des agriculteurs dans le Sud-Ouest, Virton proposait donc, par le biais de son ex-membre Thomas Meunier, d'accueillir la rencontre de Ligue 1 au Stade du Faubourg ! Au final, les abonnés gaumais n'ont rien eu du tout : le duel prévu face au Dender du sémillant PeterMommaert a été ajourné. Pendant qu' Unai Emery et Neymar gagnaient tranquille dans la Ville Rose.