1. Ballon crevé

Qu'ont en commun Ronaldinho et Walter Baseggio ? Pas l' Elastico, ni le tour de taille. Encore moins les dents de lapin. Mais bien une subite flamme politique. Le même jour, à 9.145 km de distance, le Brésilien et le Clabecquois ont annoncé leur entrée en politique : Ronaldinho sera candidat au Sénat brésilien, comme Romario et Bebeto avant lui, tandis que Baseggio poussera la liste PS du maïeur de Tubize aux communales d'octobre. " Pas par ambition personnelle, juste pour aider les gens que j'apprécie ", explique le consultant RTL Sport... qui espère sans doute que sa force de frappe dans l'isoloir approchera celle qui avait un jour fait éclater un ballon lors d'un Anderlecht-La Louvière. Et qui sait, peut-être un jour sélectionneur des Diables ? Au départ de son baquet comme Sénateur, l'ex-analyste Marc Wilmots avait aussi trouvé la voie de la banquette tricolore.
...

Qu'ont en commun Ronaldinho et Walter Baseggio ? Pas l' Elastico, ni le tour de taille. Encore moins les dents de lapin. Mais bien une subite flamme politique. Le même jour, à 9.145 km de distance, le Brésilien et le Clabecquois ont annoncé leur entrée en politique : Ronaldinho sera candidat au Sénat brésilien, comme Romario et Bebeto avant lui, tandis que Baseggio poussera la liste PS du maïeur de Tubize aux communales d'octobre. " Pas par ambition personnelle, juste pour aider les gens que j'apprécie ", explique le consultant RTL Sport... qui espère sans doute que sa force de frappe dans l'isoloir approchera celle qui avait un jour fait éclater un ballon lors d'un Anderlecht-La Louvière. Et qui sait, peut-être un jour sélectionneur des Diables ? Au départ de son baquet comme Sénateur, l'ex-analyste Marc Wilmots avait aussi trouvé la voie de la banquette tricolore. Tracassé par son avenir au PSG (" Je veux des garanties de jouer, sinon je pars ") et pisté... par la Juventus, Thomas Meunier ne va donc pas racheter l'Excelsior Virton, son club formateur : " On m'a dit que les joueurs menaçaient de partir en grève car ils ne sont plus payés, mais quand je m'engage c'est à fond... et là je n'ai pas le temps, en fin de carrière peut-être. " Pour l'heure, Toto se contente donc de faire tourner les poulets sur la broche de sa rôtisserie de Bastogne. Roberto Martinez ne pourra plus dire qu'il n'a plus d'écran plat LCD pour visionner les exploits d' AxelWitsel et de YannickCarrasco parmi les lambins de China League : l'Union belge vient de signer un accord sponsoring avec un fabricant... de télés chinois. Selon l'accord, la marque peut exploiter l'image de tous les Diables dans ses campagnes. Le montant du contrat est tenu discret... mais on imagine qu'il y a là de quoi refinancer les primes et droits d'image de nos chouchous. Qui, rappelons-le, et malgré une mini-diminution de leurs exigences, approchent toujours les 445.000 euros par tête de pipe pour une timbale en Russie... autrement dit 100.000 euros de plus que les Allemands. Côté business avec les gars du Levant, le Portugal avait montré la voie... sauf que la Fédé lusitanienne a signé avec une marque de... sodas : CR7 va devoir surveiller ses abdos. Ce pourrait être le fake buzz du siècle : Pep Guardiola débarque à Tronchiennes, club de la région gantoise militant en P1 ! Au vrai, le coach de City va juste passer la tête le 2 juin prochain à la KDB Cup, le tournoi local aux initiales de Kevin De Bruyne, natif de ce bled de 12.218 habitants. L'édition 2018 réunit la crème européenne des U15 : Chelsea, Manchester City, PSG, Dortmund, le Zenit sans oublier les cadors belges. " Vu la présence des U15 de City, on a écrit à la direction du club pour inviter Guardiola ", raconte le Président local : " Il nous a répondu lui-même, on n'en croyait pas nos yeux, on a même vérifié l'info auprès de Kevin.... " Hans Christiaens, cet ex-buteur de Beveren, Waregem et Bruges des années 80-90 reconverti T1 de Tronchiennes, ne doit donc pas craindre pour son matricule : Pep ne vient qu'en visite de courtoisie. Si une bonne pelouse est nécessaire à la pratique d'un beau jeu, Lokeren brise cette vérité séculaire : Daknam a été élu par les capitaines et coaches de D1 meilleur pitch de Pro League... alors que Lokeren sort d'une saison misérable au plan technique, avec seulement 11 de ses 33 buts de phase classique inscrits at home ! Peter Maes doit peut-être tester son jardinier balle au pied... des fois que le gus enchaînerait les virgules et les petits ponts. Critiqué pour son terrain synthétique, Saint-Trond score encore haut chez les techniciens : il est donné 6e meilleur billard de Pro League. Courtrai est bon dernier : les gus de Malines et de l'Antwerp lui ont donné... un zéro pointé. Mauvais perdants, va : ce jour-là, le KVK avait gagné 2-0 et 4-0. Et si Glen De Boeck, qui a obtenu son augmentation de contrat tant pleurnichée dans les journaux, passait aussi la tondeuse ? Vainqueur avec Malines de la Coupe des Coupes contre l'Ajax le 11 mai 1988, Piet Den Boer lance un appel public. Pour bien fêter les 30 ans du dernier trophée européen du foot belge, le moustachu cherche son maillot porté lors du match : " Dans l'euphorie, je l'ai prêté à quelqu'un, je ne l'ai jamais revu, il a une grande valeur sentimentale ", dit l'unique buteur de ce soir-là, à La Meinau.À moins d'aménager avec du vieux scotch rouge le très laid maillot jaune des Diables ? Pour aborder plein pot les play-offs 1 après le coup de mou de fin de phase classique, Felice Mazzù a trouvé le truc : biberonner ses gus au jus de houblon. La Manufacture Urbaine, qui occupe une loge au Mambour et produit déjà la Carolo Pils, sort sa Zébrée : une blonde légère dispo en fûts ou bouteilles de 33 cl. On comprend pourquoi Mehdi Bayat n'est pas candidat-président de la Pro League : Jupiler déteste la concurrence déloyale.Obsédé par sa reconversion comme footeux, Usain Bolt s'est entraîné à Dortmund... en l'absence de MichyBasthuayi : " J'ai peur qu'il pique ma place ", rigole Michy. Pas de crainte à avoir : questionné par le Laatste Nieuws, le Jamaïcain veut signer... en Belgique. " Je connais bien Leon Bailey, il est passé me voir à l'hôtel et m'a dit qu'il y avait de bons clubs chez vous. " NikolaosKarelis et AllySamatta sont prévenus, ils vont devoir courir plus vite qu'Usain pour que Genk ne les passe pas au rayon déchets.Si ThomasMeunier freine ses activités extra-carrière, Mousa Dembélé a franchi le pas : son hôtel de luxe a ouvert jeudi dans le centre historique d'Anvers. Le Gulde Schoen, décoré selon les goûts africains du Diable, est installé dans un bâtiment rénové du XVe siècle et est géré par sa soeur Assita : il abrite 9 suites aux prix modiques... de 360 à 805 euros la nuitée. Le service inclut majordome, massages et bains-bulles. Mais Mousa a dû renoncer à la piscine et au sauna qu'il voulait bâtir au sous-sol. En creusant, les ouvriers ont découvert... un trésor du XVIIIe siècle : un coffret bourré de breloques de porcelaine et de céramique assermentées " authentiques " par un archéologue. Et ceux qui feront le parallèle entre cette découverte et les nanas des Diables qui devaient garnir l'hôtel au Brésil ne seront que de fieffées mauvaises langues. En attendant les play-offs 2, l'archiviste trudonnaire s'occupe : pour les besoins du site web du club, le gars a repéré... 15 clubs au monde portant le sobriquet de Canaris. Pour Nantes et Norwich, on savait déjà. Mais des Canaris volètent aussi à Caernarfon Town (Galles), Wilhelmina (Pays-Bas), Frosinone (Italie), Estoril (Portugal), Novi Sad (Serbie), Plovdiv (Bulgarie), JS Kabylie (Algérie) et Kedah (Malaisie). Du temps de Duduche et de son foot en réseau, ça nous aurait garanti un fameux tournoi d'emplumés.