Testés une seconde fois, l'ensemble des coureurs, tous négatifs au Covid-19, sont autorisés à prendre le départ. Positif lors des tests effectués durant la première journée de repos, Christian Prudhomme, le patron du Tour, peut revenir dans la voiture de direction de course après avoir été écarté une semaine. Le début d'étape était animé et de nombreux coureurs tentaient de lancer une échappée. Finalement, un groupe de quinze coureurs se détachait à l'avant de la course avec Andrey Amador, Richard Carapaz (Ineos), Lennard Kämna, Daniel Oss (Bora-Hansgrohe), Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Sébastien Reichenbach (Groupama-FDJ), Alberto Bettiol (EF Education First), Winner Anacona, Warren Barguil (Arkéa-Samsic), Imanol Erviti, Carlos Verona (Movistar), Matteo Trentin (CCC), Chris Juul Jensen (Mitchelton-Scott), Nicholas Roche (Sunweb) et Quentin Pacher (B&B Hotels-Vital Concept). Le groupe de 15 coureurs passait ensuite à 18 avec Tiesj Benoot, Casper Pedersen (Sunweb) et Pierre Rolland (B&B Hotels-Vital Concept) puis à 23 avec Pavel Sivakov (Ineos), Simon Geschke (CCC), Romain Sicard (Total Direct Energie), Mikel Nieve (Mitchelton-Scott) et Neilson Powless (EF Education First). À 35 km de l'arrivée, Quentin Pacher quittait ses partenaires d'échappée et tentait sa chance en solitaire avant l'ascension de la Montée de Saint-Nizier-du-Moucherotte, col de première catégorie. Cette avant-dernière difficulté de la journée provoquait des cassures dans le groupe de tête et Alaphilippe, Carapaz, Kämna et Reichenbach rejoignaient Pacher en tête. Dans le peloton, Egan Bernal était une nouvelle fois lâché. A 2 km du sommet, Richard Carapaz lance une attaque bien suivie par Alaphilippe mais le Français craquait quelques mètres plus loin. À 20 km de l'arrivée, Kämna partait en solitaire pour remporter sa première étape du Tour de France devant Richard Carapaz et Sébastien Reichenbach. L'Allemand de 24 ans remporte sa deuxième victoire de la saison après un succès sur la 4e étape du Critérium du Dauphiné. Tiesj Benoot a été le premier belge à franchir la ligne d'arrivée avec une septième place. Mercredi, la 17e étape emmènera le peloton de Grenoble à Méribel Col de la Loze (170 km). Une étape en haute montagne qui s'annonce mouvementée pour les candidats au classement général. (Belga)

Testés une seconde fois, l'ensemble des coureurs, tous négatifs au Covid-19, sont autorisés à prendre le départ. Positif lors des tests effectués durant la première journée de repos, Christian Prudhomme, le patron du Tour, peut revenir dans la voiture de direction de course après avoir été écarté une semaine. Le début d'étape était animé et de nombreux coureurs tentaient de lancer une échappée. Finalement, un groupe de quinze coureurs se détachait à l'avant de la course avec Andrey Amador, Richard Carapaz (Ineos), Lennard Kämna, Daniel Oss (Bora-Hansgrohe), Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), Sébastien Reichenbach (Groupama-FDJ), Alberto Bettiol (EF Education First), Winner Anacona, Warren Barguil (Arkéa-Samsic), Imanol Erviti, Carlos Verona (Movistar), Matteo Trentin (CCC), Chris Juul Jensen (Mitchelton-Scott), Nicholas Roche (Sunweb) et Quentin Pacher (B&B Hotels-Vital Concept). Le groupe de 15 coureurs passait ensuite à 18 avec Tiesj Benoot, Casper Pedersen (Sunweb) et Pierre Rolland (B&B Hotels-Vital Concept) puis à 23 avec Pavel Sivakov (Ineos), Simon Geschke (CCC), Romain Sicard (Total Direct Energie), Mikel Nieve (Mitchelton-Scott) et Neilson Powless (EF Education First). À 35 km de l'arrivée, Quentin Pacher quittait ses partenaires d'échappée et tentait sa chance en solitaire avant l'ascension de la Montée de Saint-Nizier-du-Moucherotte, col de première catégorie. Cette avant-dernière difficulté de la journée provoquait des cassures dans le groupe de tête et Alaphilippe, Carapaz, Kämna et Reichenbach rejoignaient Pacher en tête. Dans le peloton, Egan Bernal était une nouvelle fois lâché. A 2 km du sommet, Richard Carapaz lance une attaque bien suivie par Alaphilippe mais le Français craquait quelques mètres plus loin. À 20 km de l'arrivée, Kämna partait en solitaire pour remporter sa première étape du Tour de France devant Richard Carapaz et Sébastien Reichenbach. L'Allemand de 24 ans remporte sa deuxième victoire de la saison après un succès sur la 4e étape du Critérium du Dauphiné. Tiesj Benoot a été le premier belge à franchir la ligne d'arrivée avec une septième place. Mercredi, la 17e étape emmènera le peloton de Grenoble à Méribel Col de la Loze (170 km). Une étape en haute montagne qui s'annonce mouvementée pour les candidats au classement général. (Belga)