"Nous savons contre qui nous jouons, mais nous avons déjà disputé quatre bons matches en Ligue des Champions. Il s'agira de tirer profit de nos bonnes période", a déclaré le coach croate.

Le Club Bruges a reçu Dortmund à la mi-septembre lors de la première journée du groupe A. Après un match très méritoire, les Blauw & Zwart ont été punis en fin de match (0-1). Plus de deux mois plus tard, Dortmund, qui est le leader de la Bundesliga, est devenu "une machine".

"Il ne s'agit pas de se focaliser sur Reus, Götze ou Alcacer, il faut s'occuper de l'équipe dans son ensemble. Nous allons essayer de jouer avec courage, énergie et confiance. Ensuite, nous verrons. Dortmund est le favori et gagnera probablement huit ou neuf de ses dix matches. J'ai l'impression que tout le monde est prêt à essayer de retrouver notre meilleur flux. Nous n'allons certainement pas spéculer, nous sommes venus pour tenter d'obtenir un résultat."

En championnat, le club est en chute libre, mais "si l'on regarde les cinq derniers mois, c'est toujours une histoire positive", a souligné Leko. Un certain nombre de joueurs manquent en raison de blessures, en particulier sur le flanc. "Je ne cherche pas d'excuses, mais si certains types de joueurs vous manquent, cela devient de plus en plus difficile de développer votre jeu", a conclu Leko.

Brandon Mechele, qui était sur le banc lors du match aller, devrait être titulaire mercredi soir. "Ce sera un match différent. Dortmund est aujourd'hui meilleur qu'à l'époque et joue devant son public. Ils sont devenus plus réactifs. Dortmund est une équipe dangereuse, qui compte beaucoup d'étoiles dont Alcacer. Nous devrons nous occuper d'eux en équipe", a déclaré Mechele. Pour espérer prendre des points, le Club devra défendre plus solidement qu'au cours de ses dernières sorties. "Ces dernières semaines, nous avons fait beaucoup d'erreurs individuelles. L'analyse a montré que nous cédons souvent sur des contres mortels. Nous devons être plus compacts pour éviter ce problème."

Dortmund partage la tête du groupe A avec l'Atlético Madrid avec 9 points sur 12. Un nul suffit aux Allemands pour se qualifier pour les huitièmes de finale. Après la victoire 0-4 à Monaco, le Club a la troisième place à sa portée. Celle-ci permettrait aux Brugeois de participer aux 16e de finale de l'Europa League en mars 2019.

Le coach de Dortmund ne s'attend pas à une partie de plaisir

Lucien Favre, l'entraîneur suisse d'Axel Witsel et du Borussia, s'attend en tout cas à un "match très difficile", a-t-il confié mardi en conférence de presse.

"A l'aller (0-1, ndlr) on l'avait remporté avec pas mal de réussite", a-t-il rappelé. "On avait souffert, tout simplement parce que Bruges est une très bonne équipe. La manière dont elle a atomisé Monaco (0-4, ndlr) depuis, le confirme. On veut certes gagner, mais on est bien conscient que pour cela, il faudra prester à un très haut niveau..."

Le Suisse dispose de tout son effectif, à l'exception peut-être du Japonais Shinji Kagawa qui ne s'est pas entraîné mardi, et rêverait d'un transfert à Séville. Il y a semble-t-il peu de chances de le voir sur le terrain mercredi.

A l'aller il était entré à la 60e, à la place de Mario Götze, également présent à la conférence de presse mardi.

"Je m'attends aussi à un match difficile", a-t-il avoué, "mais on a quand même nettement progressé depuis septembre. De plus on joue cette fois chez nous, et je considère qu'on doit être capable de l'emporter dans ces conditions. Même si c'est sûrement aussi l'objectif de Bruges...", a-t-il conclu.

"Nous savons contre qui nous jouons, mais nous avons déjà disputé quatre bons matches en Ligue des Champions. Il s'agira de tirer profit de nos bonnes période", a déclaré le coach croate. Le Club Bruges a reçu Dortmund à la mi-septembre lors de la première journée du groupe A. Après un match très méritoire, les Blauw & Zwart ont été punis en fin de match (0-1). Plus de deux mois plus tard, Dortmund, qui est le leader de la Bundesliga, est devenu "une machine". "Il ne s'agit pas de se focaliser sur Reus, Götze ou Alcacer, il faut s'occuper de l'équipe dans son ensemble. Nous allons essayer de jouer avec courage, énergie et confiance. Ensuite, nous verrons. Dortmund est le favori et gagnera probablement huit ou neuf de ses dix matches. J'ai l'impression que tout le monde est prêt à essayer de retrouver notre meilleur flux. Nous n'allons certainement pas spéculer, nous sommes venus pour tenter d'obtenir un résultat." En championnat, le club est en chute libre, mais "si l'on regarde les cinq derniers mois, c'est toujours une histoire positive", a souligné Leko. Un certain nombre de joueurs manquent en raison de blessures, en particulier sur le flanc. "Je ne cherche pas d'excuses, mais si certains types de joueurs vous manquent, cela devient de plus en plus difficile de développer votre jeu", a conclu Leko. Brandon Mechele, qui était sur le banc lors du match aller, devrait être titulaire mercredi soir. "Ce sera un match différent. Dortmund est aujourd'hui meilleur qu'à l'époque et joue devant son public. Ils sont devenus plus réactifs. Dortmund est une équipe dangereuse, qui compte beaucoup d'étoiles dont Alcacer. Nous devrons nous occuper d'eux en équipe", a déclaré Mechele. Pour espérer prendre des points, le Club devra défendre plus solidement qu'au cours de ses dernières sorties. "Ces dernières semaines, nous avons fait beaucoup d'erreurs individuelles. L'analyse a montré que nous cédons souvent sur des contres mortels. Nous devons être plus compacts pour éviter ce problème." Dortmund partage la tête du groupe A avec l'Atlético Madrid avec 9 points sur 12. Un nul suffit aux Allemands pour se qualifier pour les huitièmes de finale. Après la victoire 0-4 à Monaco, le Club a la troisième place à sa portée. Celle-ci permettrait aux Brugeois de participer aux 16e de finale de l'Europa League en mars 2019.Le coach de Dortmund ne s'attend pas à une partie de plaisir Lucien Favre, l'entraîneur suisse d'Axel Witsel et du Borussia, s'attend en tout cas à un "match très difficile", a-t-il confié mardi en conférence de presse. "A l'aller (0-1, ndlr) on l'avait remporté avec pas mal de réussite", a-t-il rappelé. "On avait souffert, tout simplement parce que Bruges est une très bonne équipe. La manière dont elle a atomisé Monaco (0-4, ndlr) depuis, le confirme. On veut certes gagner, mais on est bien conscient que pour cela, il faudra prester à un très haut niveau..." Le Suisse dispose de tout son effectif, à l'exception peut-être du Japonais Shinji Kagawa qui ne s'est pas entraîné mardi, et rêverait d'un transfert à Séville. Il y a semble-t-il peu de chances de le voir sur le terrain mercredi. A l'aller il était entré à la 60e, à la place de Mario Götze, également présent à la conférence de presse mardi. "Je m'attends aussi à un match difficile", a-t-il avoué, "mais on a quand même nettement progressé depuis septembre. De plus on joue cette fois chez nous, et je considère qu'on doit être capable de l'emporter dans ces conditions. Même si c'est sûrement aussi l'objectif de Bruges...", a-t-il conclu.