"Nous avons eu un jour sans aujourd'hui" a reconnu Georges Leekens le mentor brugeois. "Nous avons toujours été un ou deux mètres trop courts. En plus, nous avons trop souvent défendu naïvement. Nous nous sommes heurtés à un Bordeaux supérieur qui a par moment atteint le niveau de la Ligue des champions. Cela n'a pas réussi aujourd'hui et c'est dommage."

"Mais bon, il vaut mieux perdre une fois 4-0 que trois fois 1-0. Heureusement, nous n'avons pas eu de blessés supplémentaires. Il faut tourner la page et nous reprendre dimanche contre le Cercle."

A propos de la montée au jeu au repos du jeune Björn Engels, 18 ans. "J'espérais avec son entrée avoir plus d'emprise sur la rencontre. Malheureusement, il a marqué immédiatement un but contre son camp. Ensuite, il s'est bien repris. Il a un bel avenir devant lui."

Sportfootagzine.be, avec Belga

"Nous avons eu un jour sans aujourd'hui" a reconnu Georges Leekens le mentor brugeois. "Nous avons toujours été un ou deux mètres trop courts. En plus, nous avons trop souvent défendu naïvement. Nous nous sommes heurtés à un Bordeaux supérieur qui a par moment atteint le niveau de la Ligue des champions. Cela n'a pas réussi aujourd'hui et c'est dommage." "Mais bon, il vaut mieux perdre une fois 4-0 que trois fois 1-0. Heureusement, nous n'avons pas eu de blessés supplémentaires. Il faut tourner la page et nous reprendre dimanche contre le Cercle." A propos de la montée au jeu au repos du jeune Björn Engels, 18 ans. "J'espérais avec son entrée avoir plus d'emprise sur la rencontre. Malheureusement, il a marqué immédiatement un but contre son camp. Ensuite, il s'est bien repris. Il a un bel avenir devant lui." Sportfootagzine.be, avec Belga