Habituellement organisées au printemps, les Strade Bianche ont été déplacées en août après que le calendrier cycliste a dû être remanié en raison de la pandémie de Covid-19. "Je suis très heureux de découvrir les Strade Bianche. C'est vraiment le moment idéal", déclare Oliver Naesen. "D'habitude, la course se déroule la veille de Paris-Nice et je me contente de la regarder à la télévision. Je garde un incroyable souvenir de l'édition 2018, lorsque Tiejs Benoot gagne devant Romain Bardet. Devant mon poste, j'ai vibré et j'aurais aimé être dans la course. Je suis content de la façon j'ai géré cette longue coupure. J'ai été privilégié, je me suis entraîné normalement et j'ai 20 000 kilomètres au compteur depuis début janvier. Avec la crise sanitaire, je me suis préparé consciencieusement, sans l'enchaînement de courses. J'ai de bonnes sensations mais il y a beaucoup d'incertitudes. Par exemple, je ne connais pas la forme de mes adversaires, notamment. Le calendrier tel qui est construit me convient parfaitement même si je sais que les prochains mois seront particuliers et que certaines choses peuvent encore évoluer". Outre les frères Naesen, la sélection AG2R La Mondiale pour les Strade Bianche se compose des Français Dorian Godon et Julien Duval, du Suisse Silvan Diller, de l'Américan Larry Warbasse et de l'Italien Andrea Vendrame. (Belga)

Habituellement organisées au printemps, les Strade Bianche ont été déplacées en août après que le calendrier cycliste a dû être remanié en raison de la pandémie de Covid-19. "Je suis très heureux de découvrir les Strade Bianche. C'est vraiment le moment idéal", déclare Oliver Naesen. "D'habitude, la course se déroule la veille de Paris-Nice et je me contente de la regarder à la télévision. Je garde un incroyable souvenir de l'édition 2018, lorsque Tiejs Benoot gagne devant Romain Bardet. Devant mon poste, j'ai vibré et j'aurais aimé être dans la course. Je suis content de la façon j'ai géré cette longue coupure. J'ai été privilégié, je me suis entraîné normalement et j'ai 20 000 kilomètres au compteur depuis début janvier. Avec la crise sanitaire, je me suis préparé consciencieusement, sans l'enchaînement de courses. J'ai de bonnes sensations mais il y a beaucoup d'incertitudes. Par exemple, je ne connais pas la forme de mes adversaires, notamment. Le calendrier tel qui est construit me convient parfaitement même si je sais que les prochains mois seront particuliers et que certaines choses peuvent encore évoluer". Outre les frères Naesen, la sélection AG2R La Mondiale pour les Strade Bianche se compose des Français Dorian Godon et Julien Duval, du Suisse Silvan Diller, de l'Américan Larry Warbasse et de l'Italien Andrea Vendrame. (Belga)