Le White Star Bruxelles est le nouveau leader de la Proximus League (D2) de football. Il a récupéré mardi deux points perdus à la suite de son partage à Seraing (1-1, le 31 octobre). La Commission des litiges (Chambre Extraordinaire) de l'Union belge a décidé de donner raison aux clubs plaignants qui estimaient que les Sérésiens avaient aligné Jeffrey Rentmeister qui n'était pas en ordre d'affiliation.

A la suite de cette décision, le White Star compte 62 points contre 61 pour Eupen et l'Antwerp alors que la dernière journée se dispute samedi soir (20h00). Les Bruxellois accueillent le Patro Eisden (15e) tandis que l'Antwerp reçoit Eupen.

Les plaintes des quatre clubs (Geel, Lommel United, Patro Eisden et le White Star) sont le résultat d'une sanction infligée le 4 septembre au FC Seraing par la commission de discipline de la FIFA pour infraction à la tierce-propriété (TPO). Une pratique interdite dans laquelle un investisseur (dans ce cas Doyen Sports Investments) participe dans les droits économiques d'un joueur dans le but de faire une plus-value lors d'une revente future du joueur.

Seraing a été sanctionné d'une amende et d'une interdiction de transferts nationaux et internationaux durant quatre "mercatos" (périodes de transfert). Le club, mis au courant de la sanction le 17 septembre, a toutefois engagé Jeffrey Rentmeister qui bénéficiait d'un transfert libre. Il a été enregistré le 9 octobre. L'Union belge a décidé que les rencontres des clubs plaignants dans lesquels le défenseur sérésien a joué sont perdues par forfait par les "Métallos".

Les résultats de trois rencontres Seraing-White Star (1-1), Patro Eisden-Seraing (1-1) et Geel-Seraing (0-2) sont modifiées en autant de défaites par forfait (5-0) pour Seraing qui perd 5 points mais reste 11e au classement (38 pts). Le White Star (+2), Patro (+2) et Geel (+3) voient leur total de points augmenter. Le White Star a désormais son sort sportif entre ses mains. Une victoire samedi conte le Patro lui assurerait le titre. Toutefois, le club bruxellois ne dispose pas encore de la licence de football rémunéré indispensable pour évoluer la saison prochaine en D1A ou D1B. La commission des licences de l'Union belge ne la lui a pas accordée. Le White Star se présentera lundi prochain devant la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS) afin d'obtenir cette licence.

Seraing et Eupen en appel

Seraing et Eupen ont immédiatement décidé d'aller en appel de la décision. L'Antwerp étudie les mesures à prendre.

"Le KAS Eupen a pris note de la décision de la Commission des Litiges, mais a signé immédiatement un appel auprès de la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS)", ont fait savoir les Pandas. "Par notre appel, nous voulons que l'actuel classement soit maintenu. Nous voulons que la décision de la promotion se fasse sur le terrain et non sur tapis vert", précise le directeur financier d'Eupen, Thomas Herbert. "De plus, la décision tombe le moins que l'on puisse dire à un moment malheureux juste avant la dernière journée. A notre avis, Seraing n'a pas suivi la décision de la FIFA, mais il a reçu une licence valable de l'Union belge."

Seraing a aussi décidé de se pourvoir en appel. "Contre toute attente, cette décision est défavorable à notre club. (...) Le RFC Seraing se réserve le droit de contester cette décision devant les autorités compétentes, en l'espèce la Cour Belge d'Arbitrage du Sport (CBAS)."

"Le Royal Antwerp FC a pris note de la décision de la Commission des litiges dans l'affaire FC Seraing. De concert avec ses conseils notre club étudie les mesures légales à prendre. Nous tiendrons nos fans au courant", a annoncé le matricule N.1 sur son site.

Le White Star Bruxelles est le nouveau leader de la Proximus League (D2) de football. Il a récupéré mardi deux points perdus à la suite de son partage à Seraing (1-1, le 31 octobre). La Commission des litiges (Chambre Extraordinaire) de l'Union belge a décidé de donner raison aux clubs plaignants qui estimaient que les Sérésiens avaient aligné Jeffrey Rentmeister qui n'était pas en ordre d'affiliation. A la suite de cette décision, le White Star compte 62 points contre 61 pour Eupen et l'Antwerp alors que la dernière journée se dispute samedi soir (20h00). Les Bruxellois accueillent le Patro Eisden (15e) tandis que l'Antwerp reçoit Eupen. Les plaintes des quatre clubs (Geel, Lommel United, Patro Eisden et le White Star) sont le résultat d'une sanction infligée le 4 septembre au FC Seraing par la commission de discipline de la FIFA pour infraction à la tierce-propriété (TPO). Une pratique interdite dans laquelle un investisseur (dans ce cas Doyen Sports Investments) participe dans les droits économiques d'un joueur dans le but de faire une plus-value lors d'une revente future du joueur. Seraing a été sanctionné d'une amende et d'une interdiction de transferts nationaux et internationaux durant quatre "mercatos" (périodes de transfert). Le club, mis au courant de la sanction le 17 septembre, a toutefois engagé Jeffrey Rentmeister qui bénéficiait d'un transfert libre. Il a été enregistré le 9 octobre. L'Union belge a décidé que les rencontres des clubs plaignants dans lesquels le défenseur sérésien a joué sont perdues par forfait par les "Métallos". Les résultats de trois rencontres Seraing-White Star (1-1), Patro Eisden-Seraing (1-1) et Geel-Seraing (0-2) sont modifiées en autant de défaites par forfait (5-0) pour Seraing qui perd 5 points mais reste 11e au classement (38 pts). Le White Star (+2), Patro (+2) et Geel (+3) voient leur total de points augmenter. Le White Star a désormais son sort sportif entre ses mains. Une victoire samedi conte le Patro lui assurerait le titre. Toutefois, le club bruxellois ne dispose pas encore de la licence de football rémunéré indispensable pour évoluer la saison prochaine en D1A ou D1B. La commission des licences de l'Union belge ne la lui a pas accordée. Le White Star se présentera lundi prochain devant la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS) afin d'obtenir cette licence. Seraing et Eupen en appelSeraing et Eupen ont immédiatement décidé d'aller en appel de la décision. L'Antwerp étudie les mesures à prendre."Le KAS Eupen a pris note de la décision de la Commission des Litiges, mais a signé immédiatement un appel auprès de la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS)", ont fait savoir les Pandas. "Par notre appel, nous voulons que l'actuel classement soit maintenu. Nous voulons que la décision de la promotion se fasse sur le terrain et non sur tapis vert", précise le directeur financier d'Eupen, Thomas Herbert. "De plus, la décision tombe le moins que l'on puisse dire à un moment malheureux juste avant la dernière journée. A notre avis, Seraing n'a pas suivi la décision de la FIFA, mais il a reçu une licence valable de l'Union belge." Seraing a aussi décidé de se pourvoir en appel. "Contre toute attente, cette décision est défavorable à notre club. (...) Le RFC Seraing se réserve le droit de contester cette décision devant les autorités compétentes, en l'espèce la Cour Belge d'Arbitrage du Sport (CBAS)." "Le Royal Antwerp FC a pris note de la décision de la Commission des litiges dans l'affaire FC Seraing. De concert avec ses conseils notre club étudie les mesures légales à prendre. Nous tiendrons nos fans au courant", a annoncé le matricule N.1 sur son site.