Un liquidateur doit être désigné d'ici à vendredi, mais, sportivement, le club a décidé de terminer la saison sur le terrain avec les joueurs qui accepteront de jouer. Le White Star a donc bien l'intention de jouer ce mercredi à Lommel et dimanche face à Eupen en championnat, même si certains ont déjà quitté le club. Les joueurs sont toujours sous contrat mais un accord a été trouvé avec la direction: ceux qui ne veulent pas jouer n'y seront pas contraints étant donné qu'ils ne sont plus payés.

Deux cas de figure vont maintenant se présenter: soit le liquidateur constate qu'il n'y a pas de solution et les joueurs seront libérés de leur contrat, soit un repreneur se manifeste. "Ce qui est peu probable et il faudra faire vite", a déclaré Me Louis Derwa. Car l'appel pour la licence du club doit être traité ce mercredi. Le club va essayer de le reporter. "Si un repreneur vient avec 450.000 euros, le club décrochera sa licence et pourra continuer ses activités", a poursuivi Me Derwa.

En cas d'échec, le club pourra encore faire appel devant la Commission belge pour l'arbitrage du sport, ce qui lui octroiera un délai supplémentaire.

Le White Star perd quatre points sur tapis vert

Par ailleurs, la Commission des litiges a décidé que les rencontres du championnat de D2 du White Star face à Ostende (le 21 mars), le FC Brussels (le 31 mars) et Audenarde (le 3 avril) seraient sanctionnées d'un score de forfait 5-0 en défaveur du club woluwéen.

En cause, une erreur de licence. Le White Star a en effet aligné le jeune Arthur Bacquet alors que celui-ci n'était pas en ordre. Le club bruxellois, qui vient d'être mis en liquidation mais qui terminera la saison, perd donc quatre points sur tapis vert. Il s'était imposé 1-0 face à Audenarde, avait partagé 2-2 contre Ostende mais avait perdu 3-0 contre le Brussels.

Face au Brussels précisément, 13 joueurs du White Star n'ont carrément pas présenté de licence. Le club devra payer une amende de 520 euros (13x40 euros) pour ce match, 40 euros pour celui face à Audenarde et 80 euros pour Ostende face à qui Raphaël Raguet était également en défaut de licence.

Un liquidateur doit être désigné d'ici à vendredi, mais, sportivement, le club a décidé de terminer la saison sur le terrain avec les joueurs qui accepteront de jouer. Le White Star a donc bien l'intention de jouer ce mercredi à Lommel et dimanche face à Eupen en championnat, même si certains ont déjà quitté le club. Les joueurs sont toujours sous contrat mais un accord a été trouvé avec la direction: ceux qui ne veulent pas jouer n'y seront pas contraints étant donné qu'ils ne sont plus payés. Deux cas de figure vont maintenant se présenter: soit le liquidateur constate qu'il n'y a pas de solution et les joueurs seront libérés de leur contrat, soit un repreneur se manifeste. "Ce qui est peu probable et il faudra faire vite", a déclaré Me Louis Derwa. Car l'appel pour la licence du club doit être traité ce mercredi. Le club va essayer de le reporter. "Si un repreneur vient avec 450.000 euros, le club décrochera sa licence et pourra continuer ses activités", a poursuivi Me Derwa. En cas d'échec, le club pourra encore faire appel devant la Commission belge pour l'arbitrage du sport, ce qui lui octroiera un délai supplémentaire. Le White Star perd quatre points sur tapis vert Par ailleurs, la Commission des litiges a décidé que les rencontres du championnat de D2 du White Star face à Ostende (le 21 mars), le FC Brussels (le 31 mars) et Audenarde (le 3 avril) seraient sanctionnées d'un score de forfait 5-0 en défaveur du club woluwéen. En cause, une erreur de licence. Le White Star a en effet aligné le jeune Arthur Bacquet alors que celui-ci n'était pas en ordre. Le club bruxellois, qui vient d'être mis en liquidation mais qui terminera la saison, perd donc quatre points sur tapis vert. Il s'était imposé 1-0 face à Audenarde, avait partagé 2-2 contre Ostende mais avait perdu 3-0 contre le Brussels. Face au Brussels précisément, 13 joueurs du White Star n'ont carrément pas présenté de licence. Le club devra payer une amende de 520 euros (13x40 euros) pour ce match, 40 euros pour celui face à Audenarde et 80 euros pour Ostende face à qui Raphaël Raguet était également en défaut de licence.