A la suite de nombreux articles de presse évoquant un redémarrage du Sporting Lokeren via une 'fusion' avec le Vigor Wuitens Hamme, le conseil d'administration de Vigor Wuitens Hamme a indiqué qu'il n'y répondait pas favorablement. Notre club poursuit son propre chemin. Forza Vigor!", a indiqué le VW Hamme mardi soir sur Twitter.

Un groupe d'entrepreneurs, constitué autour de Willy Carpentier, un ancien président de Lokeren, s'était dit prêt à investir à Hamme, avec qui des pourparlers avaient été entamés par Lokeren. Leur appui financier permettrait de développer un projet waeslandien, qui ne verra donc pas le jour.

Le nouveau club aurait dû s'appeler "KSC Vigor Wuitens Lokeren" et devait faire un usage optimal des infrastructures actuelles de Lokeren et de Hamme.

A la suite de nombreux articles de presse évoquant un redémarrage du Sporting Lokeren via une 'fusion' avec le Vigor Wuitens Hamme, le conseil d'administration de Vigor Wuitens Hamme a indiqué qu'il n'y répondait pas favorablement. Notre club poursuit son propre chemin. Forza Vigor!", a indiqué le VW Hamme mardi soir sur Twitter. Un groupe d'entrepreneurs, constitué autour de Willy Carpentier, un ancien président de Lokeren, s'était dit prêt à investir à Hamme, avec qui des pourparlers avaient été entamés par Lokeren. Leur appui financier permettrait de développer un projet waeslandien, qui ne verra donc pas le jour. Le nouveau club aurait dû s'appeler "KSC Vigor Wuitens Lokeren" et devait faire un usage optimal des infrastructures actuelles de Lokeren et de Hamme.