Après une série de perquisitions menées en octobre 2018 dans le cadre de l'enquête sur des suspicions de fraude dans le football belge, Bart Vertenten avait été licencié. La justification était que la confiance ne pouvait plus être rétablie. L'arbitre avait été cité par le parquet fédéral dans son "Opération Zéro" en raison de ses contacts avec l'agent de joueurs et figure-clé de l'affaire Dejan Veljkovic. Il avait aussi été mentionné en raison d'un penalty injustement sifflé lors d'un match opposant l'Antwerp à Eupen. Pour l'avocat de Bart Vertenten, cette argumentation était insuffisante. Il renvoie au rapport d'arbitrage qui désigne le juge de ligne responsable de l'erreur d'arbitrage. L'ancien arbitre réclame via le tribunal du travail des indemnités de résiliation ainsi que des dédommagements pour abus de droit. Il demande environ 130.000 euros. L'affaire a été introduite mardi matin mais les parties n'ont pu s'entendre sur le calendrier des conclusions. Le tribunal l'établira dès lors lui-même et déterminera les dates de plaidoiries. (Belga)