C'est la deuxième fois que le rallye-raid se déroule en Arabie Saoudite. David Castera, le directeur du Dakar a expliqué dans les colonnes du quotidien sportif français L'Equipe mercredi qu'il avait du changer son fusil d'épaule pour tracer le parcours, en raison de la crise sanitaire du coronavirus. "D'habitude, on fait une rapide trace virtuelle du parcours et on va sur le terrain. Cette fois-ci, on a réalisé un travail approfondi à l'aide d'images et de cartes satellites. Les premières équipes ne sont allées en Arabie Saoudite que début septembre. Il a fallu mettre les bouchée doubles. À un moment donné, il y avait six voitures de reconnaissance qui roulaient dans des endroits différents. Au final, on a sorti un parcours plutôt propre, conforme à 75% à la trace virtuelle". Le Dakar 2021 prévoit 12 étapes, de Djeddah à Djeddah, sur les bords de la mer Rouge, via Ha'il, dans le Nord, où aura lieu la journée de repos le 9 janvier. "Ce sera plus difficile que l'an dernier. On a ajouté des dunes et on a essayé de proscrire les plateaux trop roulants. L'avant-dernière spéciale sera sans doute la plus dure du rallye", a détaillé David Castera qui annonce environ 300 véhicules au départ (pour 342 en janvier dernier). En auto, tous les gros bras seront au rendez-vous, que ce soit le Français Stéphane Peterhansel, l'Espagnol Carlos Sainz, dernier vainqueur, le Qatari Nasser al-Attiyah, les Français Cyril Despres et Sébastien Loeb ou le Sud-Africain Giniel de Villiers. En motos, malgré l'absence de 20 ou 30 motards, "les plus petits budgets" selon le patron de la course, le lauréat de janvier dernier, l'Américain Ricky Brabec défendra son titre face au Chilien Pablo Quintanilla, l'Australien Toby Price, le Britannique Sam Sunderland ou le Français Adrien van Beveren. Après le départ du bateau de Marseille vers le 8 décembre, les concurrents récupèreront leur véhicule fin décembre à Djeddah. Tout le monde intègrera alors la 'bulle Dakar' après avoir effectué plusieurs tests PCR au Covid-19, a encore évoqué David Castera. (Belga)

C'est la deuxième fois que le rallye-raid se déroule en Arabie Saoudite. David Castera, le directeur du Dakar a expliqué dans les colonnes du quotidien sportif français L'Equipe mercredi qu'il avait du changer son fusil d'épaule pour tracer le parcours, en raison de la crise sanitaire du coronavirus. "D'habitude, on fait une rapide trace virtuelle du parcours et on va sur le terrain. Cette fois-ci, on a réalisé un travail approfondi à l'aide d'images et de cartes satellites. Les premières équipes ne sont allées en Arabie Saoudite que début septembre. Il a fallu mettre les bouchée doubles. À un moment donné, il y avait six voitures de reconnaissance qui roulaient dans des endroits différents. Au final, on a sorti un parcours plutôt propre, conforme à 75% à la trace virtuelle". Le Dakar 2021 prévoit 12 étapes, de Djeddah à Djeddah, sur les bords de la mer Rouge, via Ha'il, dans le Nord, où aura lieu la journée de repos le 9 janvier. "Ce sera plus difficile que l'an dernier. On a ajouté des dunes et on a essayé de proscrire les plateaux trop roulants. L'avant-dernière spéciale sera sans doute la plus dure du rallye", a détaillé David Castera qui annonce environ 300 véhicules au départ (pour 342 en janvier dernier). En auto, tous les gros bras seront au rendez-vous, que ce soit le Français Stéphane Peterhansel, l'Espagnol Carlos Sainz, dernier vainqueur, le Qatari Nasser al-Attiyah, les Français Cyril Despres et Sébastien Loeb ou le Sud-Africain Giniel de Villiers. En motos, malgré l'absence de 20 ou 30 motards, "les plus petits budgets" selon le patron de la course, le lauréat de janvier dernier, l'Américain Ricky Brabec défendra son titre face au Chilien Pablo Quintanilla, l'Australien Toby Price, le Britannique Sam Sunderland ou le Français Adrien van Beveren. Après le départ du bateau de Marseille vers le 8 décembre, les concurrents récupèreront leur véhicule fin décembre à Djeddah. Tout le monde intègrera alors la 'bulle Dakar' après avoir effectué plusieurs tests PCR au Covid-19, a encore évoqué David Castera. (Belga)