Il fallait s'y attendre : vu le succès de la saison 1 et les buzz qui ont suivi (les " friktish " de Philippe Leclercq, les matches caritatifs,...), la RTBF prolonge l'aventure des Héros du gazon. Le public suivra les exploits (?) de Pessoux, dernier en P4 namuroise derrière...Yvoir B. Les statistiques laissent rêveur : 25 défaites, 270 buts encaissés en 26 matches pour 14 marqués. " Nous avions plusieurs équipes en ligne de mire et Pessoux a été notre coup de coeur ", explique Jean-Michel Germys, directeur des divertissements à la RTBF. " Plusieurs éléments sont à même de créer un scénario : le président est l'oncle de Philippe Leclerq, etc. " Un premier tournage a déjà eu lieu et Pessoux a presque été pris au dépourvu. " Des rumeurs laissaient entendre que nous serions choisis ", explique Emile Leclercq, président, qui a encore joué cette saison alors qu'il a...70 ans ! " Lors du dernier match de championnat à Houyet, j'étais réquisitionné par une marche ADEPS. On m'a contacté pour m'annoncer la nouvelle. La RTBF avait envoyé deux équipes de tournage et on m'a conduit jusqu'à Houyet. Leo Van Der Elst était là et il a nous a demandé si nous étions d'accord pour qu'il nous coache. Tout le monde était ravi. Pessoux n'a pas une laide (sic) équipe mais nous manquons de condition physique. Contre Yvoir B, nous menions 2-0 avant de perdre 6-3. " Au moment du match de clôture contre les dames d'Anderlecht, Van Der Elst n'était pourtant pas très motivé à l'idée de reprendre son rôle. " Leo est devenu un des personnages les plus populaires et il a été très touché par l'affection du public francophone ", précise Germys. " On a oublié l'homme de Mexico 86 : il est devenu le coach d'Yvoir. Bouleversé par l'expérience, il a versé une petite larme en regardant le programme. Il a accepté de recommencer, même s'il a de nouveau 1h30 de route à se farcir jusqu'à Pessoux. " On ne sait pas encore si les joueurs disputeront un match de gala. Les prochains tournages coïncideront avec la reprise des entraînements. Ils se prolongeront jusqu'à fin 2016/début 2017, en fonction des résultats. La diffusion est prévue pour les mois suivants.

Par Simon Barzyczak

Il fallait s'y attendre : vu le succès de la saison 1 et les buzz qui ont suivi (les " friktish " de Philippe Leclercq, les matches caritatifs,...), la RTBF prolonge l'aventure des Héros du gazon. Le public suivra les exploits (?) de Pessoux, dernier en P4 namuroise derrière...Yvoir B. Les statistiques laissent rêveur : 25 défaites, 270 buts encaissés en 26 matches pour 14 marqués. " Nous avions plusieurs équipes en ligne de mire et Pessoux a été notre coup de coeur ", explique Jean-Michel Germys, directeur des divertissements à la RTBF. " Plusieurs éléments sont à même de créer un scénario : le président est l'oncle de Philippe Leclerq, etc. " Un premier tournage a déjà eu lieu et Pessoux a presque été pris au dépourvu. " Des rumeurs laissaient entendre que nous serions choisis ", explique Emile Leclercq, président, qui a encore joué cette saison alors qu'il a...70 ans ! " Lors du dernier match de championnat à Houyet, j'étais réquisitionné par une marche ADEPS. On m'a contacté pour m'annoncer la nouvelle. La RTBF avait envoyé deux équipes de tournage et on m'a conduit jusqu'à Houyet. Leo Van Der Elst était là et il a nous a demandé si nous étions d'accord pour qu'il nous coache. Tout le monde était ravi. Pessoux n'a pas une laide (sic) équipe mais nous manquons de condition physique. Contre Yvoir B, nous menions 2-0 avant de perdre 6-3. " Au moment du match de clôture contre les dames d'Anderlecht, Van Der Elst n'était pourtant pas très motivé à l'idée de reprendre son rôle. " Leo est devenu un des personnages les plus populaires et il a été très touché par l'affection du public francophone ", précise Germys. " On a oublié l'homme de Mexico 86 : il est devenu le coach d'Yvoir. Bouleversé par l'expérience, il a versé une petite larme en regardant le programme. Il a accepté de recommencer, même s'il a de nouveau 1h30 de route à se farcir jusqu'à Pessoux. " On ne sait pas encore si les joueurs disputeront un match de gala. Les prochains tournages coïncideront avec la reprise des entraînements. Ils se prolongeront jusqu'à fin 2016/début 2017, en fonction des résultats. La diffusion est prévue pour les mois suivants. Par Simon Barzyczak