Depuis sa lourde chute à Liège-Bastogne-Liège le 24 avril (hémopneumothorax, omoplate fracturée, deux côtes cassées), le champion du monde n'a épinglé qu'un seul dossard, aux championnats de France le 26 juin où il s'est classé 13e après avoir travaillé pour son coéquipier Florian Sénéchal, champion de France 2022. Le Français de 30 ans, parti en stage d'altitude en vue de sa reprise, disputera également à la fin juillet la Clasica San Sebastian où il s'était imposé en 2018. Il disputera ensuite le Tour de l'Ain (9 au 11 août) puis prendra le départ de la Vuelta, fixé à Utrecht (Pays-Bas) le 19 août, tout comme Remco Evenepoel. La première étape du Tour de Wallonie sera disputée le 23 juillet entre Temploux et le sommet du Mur de Huy, là où Julian Alaphilippe s'est imposé à trois reprises (2018, 2019, 2021) à la Flèche wallonne. (Belga)

Depuis sa lourde chute à Liège-Bastogne-Liège le 24 avril (hémopneumothorax, omoplate fracturée, deux côtes cassées), le champion du monde n'a épinglé qu'un seul dossard, aux championnats de France le 26 juin où il s'est classé 13e après avoir travaillé pour son coéquipier Florian Sénéchal, champion de France 2022. Le Français de 30 ans, parti en stage d'altitude en vue de sa reprise, disputera également à la fin juillet la Clasica San Sebastian où il s'était imposé en 2018. Il disputera ensuite le Tour de l'Ain (9 au 11 août) puis prendra le départ de la Vuelta, fixé à Utrecht (Pays-Bas) le 19 août, tout comme Remco Evenepoel. La première étape du Tour de Wallonie sera disputée le 23 juillet entre Temploux et le sommet du Mur de Huy, là où Julian Alaphilippe s'est imposé à trois reprises (2018, 2019, 2021) à la Flèche wallonne. (Belga)