La Vuelta 2020 devait initialement se dérouler du 14 août au 6 septembre et débuter par un contre-la-montre par équipes à Utrecht. La deuxième étape devait relier Den Bosch à Utrecht et la troisième étape était aussi prévue aux Pays-Bas, avec départ et arrivée à Breda. La pandémie de coronavirus a toutefois bouleversé le calendrier sportif mondial, notamment en cyclisme où les trois grands tours ont été déplacés. La Vuelta devrait maintenant se dérouler en octobre, après les Mondiaux de cyclisme. Ce report ne rend plus possible un grand départ aux Pays-Bas. "Le départ de La Vuelta 20 depuis les Pays-Bas était un projet conçu comme un grand festival d'été", indique le comité d'organisation local. "Compte tenu de l'impossibilité d'assurer le bon déroulement du départ officiel de la course, avec toutes les garanties nécessaires pour un événement de ces caractéristiques, La Vuelta Holanda a préféré demander l'annulation du départ officiel". "Le changement de calendrier nous a contraint à un changement de programme", explique Javier Guillen, directeur général d'Unipublic, l'organisateur de la Vuelta. "Nous en avons longuement discuté avec nos partenaires néerlandais, avec lesquels nous avons travaillé en parfaite harmonie, dans un climat de pleine collaboration, et la décision était claire pour tous : l'impossibilité de mener ce projet à bon terme dans ces nouvelles conditions. C'est une décision difficile, que personne n'aimerait avoir à prendre, mais les circonstances compliquées que nous traversons et qui dépassent toutes les attentes ou prévisions nous y ont obligés". Unipublic et le comité d'organisation néerlandais travaillent désormais sur la possibilité d'un grand départ de la Vuelta à Utrecht en 2022, à l'occasion des 900 ans d'existence de la ville néerlandaise. Un départ depuis les Pays-Bas est "une priorité" pour l'organisation, selon Javier Guillen. "Nous avons constaté un très haut niveau d'enthousiasme et d'implication. C'est un plaisir de travailler ainsi. Le moins que nous puissions faire est d'explorer la possibilité d'un départ depuis les Pays-Bas dans un avenir proche et nous espérons y parvenir le plus tôt possible", a-t-il souligné. (Belga)

La Vuelta 2020 devait initialement se dérouler du 14 août au 6 septembre et débuter par un contre-la-montre par équipes à Utrecht. La deuxième étape devait relier Den Bosch à Utrecht et la troisième étape était aussi prévue aux Pays-Bas, avec départ et arrivée à Breda. La pandémie de coronavirus a toutefois bouleversé le calendrier sportif mondial, notamment en cyclisme où les trois grands tours ont été déplacés. La Vuelta devrait maintenant se dérouler en octobre, après les Mondiaux de cyclisme. Ce report ne rend plus possible un grand départ aux Pays-Bas. "Le départ de La Vuelta 20 depuis les Pays-Bas était un projet conçu comme un grand festival d'été", indique le comité d'organisation local. "Compte tenu de l'impossibilité d'assurer le bon déroulement du départ officiel de la course, avec toutes les garanties nécessaires pour un événement de ces caractéristiques, La Vuelta Holanda a préféré demander l'annulation du départ officiel". "Le changement de calendrier nous a contraint à un changement de programme", explique Javier Guillen, directeur général d'Unipublic, l'organisateur de la Vuelta. "Nous en avons longuement discuté avec nos partenaires néerlandais, avec lesquels nous avons travaillé en parfaite harmonie, dans un climat de pleine collaboration, et la décision était claire pour tous : l'impossibilité de mener ce projet à bon terme dans ces nouvelles conditions. C'est une décision difficile, que personne n'aimerait avoir à prendre, mais les circonstances compliquées que nous traversons et qui dépassent toutes les attentes ou prévisions nous y ont obligés". Unipublic et le comité d'organisation néerlandais travaillent désormais sur la possibilité d'un grand départ de la Vuelta à Utrecht en 2022, à l'occasion des 900 ans d'existence de la ville néerlandaise. Un départ depuis les Pays-Bas est "une priorité" pour l'organisation, selon Javier Guillen. "Nous avons constaté un très haut niveau d'enthousiasme et d'implication. C'est un plaisir de travailler ainsi. Le moins que nous puissions faire est d'explorer la possibilité d'un départ depuis les Pays-Bas dans un avenir proche et nous espérons y parvenir le plus tôt possible", a-t-il souligné. (Belga)