1. Dieumerci Mbokani (Anderlecht) : au stade Jan Breydel, il a encore confirmé qu'il formait une attaque à lui seul. En deuxième mi-temps, il aurait sans doute pu marquer encore mais il a raté les occasions qu'il avait lui-même créées.

2. Sergio Padt (Gand) : nul ne parle plus de Jorgacevic. Le gardien néerlandais de Gand démontre qu'un homme de sa stature peut aussi posséder de bons réflexes.

3. Silvio Proto (Anderlecht) : il est intervenu quand il et comment il le fallait contre le Club. Il est le plus régulier de la saison et ses relances précises vers Mbokani le muent même en atout offensif pour Anderlecht.

4. Mémé Tchité (Standard) : jusqu'à sa blessure, il a été le meilleur homme de la partie. Il a offert un avantage de deux buts aux siens, qui l'ont galvaudé en deuxième période.

5. Kevin De Bruyne (Racing Genk) : l'homme de cette fin de saison a peiné pendant les vingt premières minutes du match contre le Standard, avant d'encore étaler sa classe.

Sport/Foot Magazine

1. Dieumerci Mbokani (Anderlecht) : au stade Jan Breydel, il a encore confirmé qu'il formait une attaque à lui seul. En deuxième mi-temps, il aurait sans doute pu marquer encore mais il a raté les occasions qu'il avait lui-même créées.2. Sergio Padt (Gand) : nul ne parle plus de Jorgacevic. Le gardien néerlandais de Gand démontre qu'un homme de sa stature peut aussi posséder de bons réflexes.3. Silvio Proto (Anderlecht) : il est intervenu quand il et comment il le fallait contre le Club. Il est le plus régulier de la saison et ses relances précises vers Mbokani le muent même en atout offensif pour Anderlecht.4. Mémé Tchité (Standard) : jusqu'à sa blessure, il a été le meilleur homme de la partie. Il a offert un avantage de deux buts aux siens, qui l'ont galvaudé en deuxième période.5. Kevin De Bruyne (Racing Genk) : l'homme de cette fin de saison a peiné pendant les vingt premières minutes du match contre le Standard, avant d'encore étaler sa classe.Sport/Foot Magazine