1. Maxime Lestienne (Club Bruges) : il est impliqué dans les trois buts de son équipe. On a sifflé deux penalties sur lui et il a marqué un goal lui-même entre les coups. Affûté, il a travaillé avec ardeur. Il a parfaitement réagi à son statut de réserve à Genk.

2. Logan Bailly (Louvain) : très attentif au Freethiel, il a effectué plusieurs arrêts miraculeux sur les tentatives d'Oumarou et de Trickovski. Il a longtemps maintenu son équipe dans le jeu et n'a cédé qu'à cause du manque de concentration de sa défense.

3. Matz Sels (Gand) : c'est de plus en plus lui qui fait basculer les matches. Il a été très attentif sur les envois de Kaya, Overmeire, Vanaken et Dutra. Il a joué avec beaucoup d'assurance. Un gain absolu.

4. Laurent Ciman (Standard) : face au robuste Fauré, il a montré avec verve qu'il est bien le leader de la défense la moins passée de Jupiler Pro League.

5. László Köteles (Racing Genk) : sans deux superbes réflexes du portier hongrois dans le dernier quart d'heure, Genk serait rentré sans un seul point et aurait vraiment sombré dans la crise.

6. Colin Coosemans (Waasland-Beveren) : il n'a certes dû maîtriser qu'un seul tir, un envoi de Thompson dans le coin des filets, mais c'était un arrêt crucial. Il a également été attentif sur la tentative de Van Eenoo.

7. Sacha Kljestan (Anderlecht) : le plus efficace d'un terne Anderlecht, où seul Vanden Borre a également été bon. L'Américain a délivré un but et un assist.

8. Ederson Tormena (Charleroi) : il a sué pendant 90' dans l'entrejeu. Une fois le ballon récupéré, il a souvent lancé d'excellentes attaques.

9. Frédéric Brillant (Ostende) : il a maîtrisé Mokulu (Malines) assez aisément. Sa présence physique le mue en parfait garde du corps dans son rectangle.

10. Ivan Trickovski (Waasland-Beveren) : il a suscité beaucoup de danger et a également obtenu les meilleures occasions. Seule l'efficacité a fait défaut à cet ailier très mobile.

1. Maxime Lestienne (Club Bruges) : il est impliqué dans les trois buts de son équipe. On a sifflé deux penalties sur lui et il a marqué un goal lui-même entre les coups. Affûté, il a travaillé avec ardeur. Il a parfaitement réagi à son statut de réserve à Genk.2. Logan Bailly (Louvain) : très attentif au Freethiel, il a effectué plusieurs arrêts miraculeux sur les tentatives d'Oumarou et de Trickovski. Il a longtemps maintenu son équipe dans le jeu et n'a cédé qu'à cause du manque de concentration de sa défense.3. Matz Sels (Gand) : c'est de plus en plus lui qui fait basculer les matches. Il a été très attentif sur les envois de Kaya, Overmeire, Vanaken et Dutra. Il a joué avec beaucoup d'assurance. Un gain absolu.4. Laurent Ciman (Standard) : face au robuste Fauré, il a montré avec verve qu'il est bien le leader de la défense la moins passée de Jupiler Pro League.5. László Köteles (Racing Genk) : sans deux superbes réflexes du portier hongrois dans le dernier quart d'heure, Genk serait rentré sans un seul point et aurait vraiment sombré dans la crise.6. Colin Coosemans (Waasland-Beveren) : il n'a certes dû maîtriser qu'un seul tir, un envoi de Thompson dans le coin des filets, mais c'était un arrêt crucial. Il a également été attentif sur la tentative de Van Eenoo.7. Sacha Kljestan (Anderlecht) : le plus efficace d'un terne Anderlecht, où seul Vanden Borre a également été bon. L'Américain a délivré un but et un assist.8. Ederson Tormena (Charleroi) : il a sué pendant 90' dans l'entrejeu. Une fois le ballon récupéré, il a souvent lancé d'excellentes attaques.9. Frédéric Brillant (Ostende) : il a maîtrisé Mokulu (Malines) assez aisément. Sa présence physique le mue en parfait garde du corps dans son rectangle.10. Ivan Trickovski (Waasland-Beveren) : il a suscité beaucoup de danger et a également obtenu les meilleures occasions. Seule l'efficacité a fait défaut à cet ailier très mobile.