1. Frank Acheampong (Anderlecht) : cette semaine, le jeune Ghanéen n'a pas marqué mais il a délivré un superbe assist. Le public mauve l'adore.

2. Bjorn Ruytinx (OH Louvain) : il avait menacé de s'en aller en cours de semaine mais il a inscrit le but de la victoire face à Lokeren. Le chouchou du public louvaniste est un battant et cela a permis à son équipe de faire basculer la rencontre.

3. Matías Suárez (Anderlecht): on ne l'avait pas beaucoup vu au cours des quatre premiers matches mais il a inscrit trois buts face à Charleroi.

4. Nicklas Pedersen (Gand) : le Danois a montré de belles choses au Jan Breydelstadion. Avec lui, le football est un jeu simple. C'est une qualité.

5. António Eduardo Pereira dos Santos 'Kanu' (Standard) : on a beaucoup parlé de lui à l'entresaison parce qu'Anderlecht le voulait mais il est redevenu le pilier central de la défense des Rouches et il a marqué contre Mons.

6. Benji De Ceulaer (Racing Genk) : a beaucoup travaillé et s'est bien infiltré sur une passe en profondeur de Mboyo pour inscrire le but décisif entre les jambes de Delle.

7. Mats Rits (FC Malines) : a dirigé l'entrejeu pendant une heure, amenant le premier but et inscrivant le deuxième.

8. Evariste Ngolok (OH Louvain) : a perdu beaucoup de ballons en première mi-temps mais était le seul médian à tenter quelque chose (Geraerts était invisible). C'est lui qui a égalisé, lançant ainsi son équipe vers sa première victoire.

9. Tom Høgli (Club Bruges) : était tellement surpris de marquer qu'il en a oublié de célébrer son but. Il a d'ailleurs admis après le match qu'il ne savait pas que faire, tant il a peu l'habitude de secouer les filets.

10. Ibrahima Cissé (Standard) : comme lors de la première journée, ce Belgo-Guinéen de 19 ans a joué avec beaucoup de flair dans l'entrejeu. Johan Walem, le coach de l'équipe nationale espoirs, était dans la tribune.

1. Frank Acheampong (Anderlecht) : cette semaine, le jeune Ghanéen n'a pas marqué mais il a délivré un superbe assist. Le public mauve l'adore.2. Bjorn Ruytinx (OH Louvain) : il avait menacé de s'en aller en cours de semaine mais il a inscrit le but de la victoire face à Lokeren. Le chouchou du public louvaniste est un battant et cela a permis à son équipe de faire basculer la rencontre.3. Matías Suárez (Anderlecht): on ne l'avait pas beaucoup vu au cours des quatre premiers matches mais il a inscrit trois buts face à Charleroi.4. Nicklas Pedersen (Gand) : le Danois a montré de belles choses au Jan Breydelstadion. Avec lui, le football est un jeu simple. C'est une qualité.5. António Eduardo Pereira dos Santos 'Kanu' (Standard) : on a beaucoup parlé de lui à l'entresaison parce qu'Anderlecht le voulait mais il est redevenu le pilier central de la défense des Rouches et il a marqué contre Mons.6. Benji De Ceulaer (Racing Genk) : a beaucoup travaillé et s'est bien infiltré sur une passe en profondeur de Mboyo pour inscrire le but décisif entre les jambes de Delle.7. Mats Rits (FC Malines) : a dirigé l'entrejeu pendant une heure, amenant le premier but et inscrivant le deuxième.8. Evariste Ngolok (OH Louvain) : a perdu beaucoup de ballons en première mi-temps mais était le seul médian à tenter quelque chose (Geraerts était invisible). C'est lui qui a égalisé, lançant ainsi son équipe vers sa première victoire.9. Tom Høgli (Club Bruges) : était tellement surpris de marquer qu'il en a oublié de célébrer son but. Il a d'ailleurs admis après le match qu'il ne savait pas que faire, tant il a peu l'habitude de secouer les filets.10. Ibrahima Cissé (Standard) : comme lors de la première journée, ce Belgo-Guinéen de 19 ans a joué avec beaucoup de flair dans l'entrejeu. Johan Walem, le coach de l'équipe nationale espoirs, était dans la tribune.