1. Franck Berrier (Zulte Waregem) : la maestria en tant que meneur de jeu. Il a largement démontré sa vision du jeu et sa technique de frappe. Seul un arrêt sublime de Padt l'a empêché d'inscrire son 3e but.

2. Stefan Gíslason (Louvain) : le patron des Louvanistes, d'abord comme médian défensif, ensuite en fin de rencontre comme défenseur central. Il apporte aussi offensivement et a marqué.

3. Christian Benteke (Genk) : il a joué une très belle partie comme seul attaquant de pointe. Il a marqué également le premier but de ses couleurs.

4. Thomas Matton (Courtrai) : un très gros match comme médian offensif, il a donné le tournis à son opposant direct en alternant les mouvements avec Nfor. Un assist, un but et un penalty très clair sur lui mais non sifflé.

5. Benjamin De Ceulaer (Lokeren) : il n'était présent que par intermittences lors de la rencontre mais il est le seul joueur de Lokeren a pouvoir créer un danger venu de nulle part. Il l'a prouvé sur le but d'ouverture.

6. Astrit Ajdarevic (Standard) : il a démontré lors de sa première titularisation toute l'étendue de sa technique. Des déviations, de beaux gestes, toujours tourné vers le but. Parfois trop individualiste.

7. Olivier Deschacht (Anderlecht) : très sûr dans son travail défensif, il a également été précis à la relance. La même chose vaut d'ailleurs pour Denis Odoi.

8. Mbaye Leye (Zulte Waregem) : il a fait passer une soirée maudite au duo central espagnol des Gantois, par sa force physique et sa mobilité.

9. Jelle Van Damme (Standard) : plus que jamais le patron de l'équipe. Il dirige derrière et est le premier à forcer les choses devant lorsque les médians ou les attaquants sont trop peu présents.

10. Mustapha Jarju (Mons) : pas toujours heureux dans ses actions avant le repos. Après la pause, il fut le Montois le plus dangereux, lorsqu'il a pu jouer plus haut. Grâce à sa technique, il a apporté des infiltrations inattendues.

Sport/Foot Magazine

1. Franck Berrier (Zulte Waregem) : la maestria en tant que meneur de jeu. Il a largement démontré sa vision du jeu et sa technique de frappe. Seul un arrêt sublime de Padt l'a empêché d'inscrire son 3e but.2. Stefan Gíslason (Louvain) : le patron des Louvanistes, d'abord comme médian défensif, ensuite en fin de rencontre comme défenseur central. Il apporte aussi offensivement et a marqué.3. Christian Benteke (Genk) : il a joué une très belle partie comme seul attaquant de pointe. Il a marqué également le premier but de ses couleurs.4. Thomas Matton (Courtrai) : un très gros match comme médian offensif, il a donné le tournis à son opposant direct en alternant les mouvements avec Nfor. Un assist, un but et un penalty très clair sur lui mais non sifflé.5. Benjamin De Ceulaer (Lokeren) : il n'était présent que par intermittences lors de la rencontre mais il est le seul joueur de Lokeren a pouvoir créer un danger venu de nulle part. Il l'a prouvé sur le but d'ouverture.6. Astrit Ajdarevic (Standard) : il a démontré lors de sa première titularisation toute l'étendue de sa technique. Des déviations, de beaux gestes, toujours tourné vers le but. Parfois trop individualiste.7. Olivier Deschacht (Anderlecht) : très sûr dans son travail défensif, il a également été précis à la relance. La même chose vaut d'ailleurs pour Denis Odoi.8. Mbaye Leye (Zulte Waregem) : il a fait passer une soirée maudite au duo central espagnol des Gantois, par sa force physique et sa mobilité.9. Jelle Van Damme (Standard) : plus que jamais le patron de l'équipe. Il dirige derrière et est le premier à forcer les choses devant lorsque les médians ou les attaquants sont trop peu présents.10. Mustapha Jarju (Mons) : pas toujours heureux dans ses actions avant le repos. Après la pause, il fut le Montois le plus dangereux, lorsqu'il a pu jouer plus haut. Grâce à sa technique, il a apporté des infiltrations inattendues.Sport/Foot Magazine