1. Teddy Chevalier (KV Courtrai) : impliqué dans tous les buts courtraisiens contre Mouscron-Péruwelz. Deux buts et l'assist sur le but d'ouverture de Santini.

2. Mbaye Leye (Sporting Lokeren) : seul attaquant, il a accompli un travail énorme, offensivement et défensivement. Il n'a pas eu beaucoup d'occasions mais il a été bien démarqué.

3. Matías Suárez (Anderlecht) : un but magistral et une passe décisive sur le deuxième but. Il n'a pas été sublime dans ses actions mais déterminant.

4. Sébastien Siani (KV Ostende) : très fort dans l'entrejeu, il symbolise la résistance ostendaise. Pour la deuxième fois d'affilée, il a également marqué sur penalty.

5. Raphaël Lecomte (Westerlo) : ce médian français de 26 ans, qui a joué, dans un lointain passé, à Saint-Étienne, à la Real Saragosse et à... Visé, devient la plaque tournante de Westerlo. Constamment démarqué, il a un bon jeu de pieds, un gros moteur et une bonne lecture du jeu.

6. Björn Engels (Club Bruges) : impeccable défensivement, il a atteint un haut rendement offensif en marquant deux buts sur des phases arrêtées.

7. Ivan Obradovic (FC Malines) : il a lancé son équipe d'un superbe but. Sans une intervention fantastique de Coosemans, il aurait pu doubler son capital buts. Dans ce Malines, il s'illustre sur le flanc gauche.

8. Wanderson (Lierse) : en 33 minutes, il a fait forte impression. Constamment dangereux, il a délivré l'assist sur le but égalisateur de Vellios.

9. Timoty Castagne (Racing Genk) : le jeune arrière latéral, qui n'en était qu'à son troisième match, s'est encore distingué par son engagement et sa précision dans les combinaisons offensives. Ses centres précis ont été une source permanente de menace.

10. Ngcongca Anele (Racing Genk) : il dépanne toujours sur le flanc gauche mais de cette position inhabituelle, il a été le Genkois le plus dangereux, avec deux belles occasions de but et un presque-assist.

1. Teddy Chevalier (KV Courtrai) : impliqué dans tous les buts courtraisiens contre Mouscron-Péruwelz. Deux buts et l'assist sur le but d'ouverture de Santini.2. Mbaye Leye (Sporting Lokeren) : seul attaquant, il a accompli un travail énorme, offensivement et défensivement. Il n'a pas eu beaucoup d'occasions mais il a été bien démarqué.3. Matías Suárez (Anderlecht) : un but magistral et une passe décisive sur le deuxième but. Il n'a pas été sublime dans ses actions mais déterminant.4. Sébastien Siani (KV Ostende) : très fort dans l'entrejeu, il symbolise la résistance ostendaise. Pour la deuxième fois d'affilée, il a également marqué sur penalty.5. Raphaël Lecomte (Westerlo) : ce médian français de 26 ans, qui a joué, dans un lointain passé, à Saint-Étienne, à la Real Saragosse et à... Visé, devient la plaque tournante de Westerlo. Constamment démarqué, il a un bon jeu de pieds, un gros moteur et une bonne lecture du jeu.6. Björn Engels (Club Bruges) : impeccable défensivement, il a atteint un haut rendement offensif en marquant deux buts sur des phases arrêtées.7. Ivan Obradovic (FC Malines) : il a lancé son équipe d'un superbe but. Sans une intervention fantastique de Coosemans, il aurait pu doubler son capital buts. Dans ce Malines, il s'illustre sur le flanc gauche.8. Wanderson (Lierse) : en 33 minutes, il a fait forte impression. Constamment dangereux, il a délivré l'assist sur le but égalisateur de Vellios.9. Timoty Castagne (Racing Genk) : le jeune arrière latéral, qui n'en était qu'à son troisième match, s'est encore distingué par son engagement et sa précision dans les combinaisons offensives. Ses centres précis ont été une source permanente de menace.10. Ngcongca Anele (Racing Genk) : il dépanne toujours sur le flanc gauche mais de cette position inhabituelle, il a été le Genkois le plus dangereux, avec deux belles occasions de but et un presque-assist.