Les 32 nations qualifiées, une première dans l'histoire du football féminin, connaitront donc la composition des huit groupes de quatre équipes. Le tournoi débutera le 20 juillet sur la pelouse de l'Eden Park d'Auckland et se ponctuera au Stadium Australia de Sydney un mois plus tard. Fatma Samoura, secrétaire générale de la FIFA, estime que ce rendez-vous doit "susciter des vocations et encourager beaucoup de jeunes filles et de femmes à s'impliquer dans le football". "Nous avons hâte que ce tirage au sort plante le décor d'une compétition qui fera tout pour repousser les limites de cette discipline", a ajouté la dirigeante sénégalaise, citée dans le communiqué de l'instance internationale. Outre les deux pays hôtes, la Chine, le Japon, les Philippines, la Corée du Sud, le Vietnam, le Danemark, l'Espagne, la France et la Suède ont déjà composté leur ticket pour la Coupe du monde. La Belgique, deuxième de son groupe qualificatif avec 19 points, soit trois de moins que la Norvège, doit encore défier les Norvégiennes et l'Arménie les 2 et 6 septembre. Si les Red Flames d'Ives Serneels venaient à terminer à la 2e place de leur groupe, elles devront passer par les barrages pour atteindre la phase finale du Mondial, ce qui constituerait une grande première pour le football féminin noir-jaune-rouge. (Belga)

Les 32 nations qualifiées, une première dans l'histoire du football féminin, connaitront donc la composition des huit groupes de quatre équipes. Le tournoi débutera le 20 juillet sur la pelouse de l'Eden Park d'Auckland et se ponctuera au Stadium Australia de Sydney un mois plus tard. Fatma Samoura, secrétaire générale de la FIFA, estime que ce rendez-vous doit "susciter des vocations et encourager beaucoup de jeunes filles et de femmes à s'impliquer dans le football". "Nous avons hâte que ce tirage au sort plante le décor d'une compétition qui fera tout pour repousser les limites de cette discipline", a ajouté la dirigeante sénégalaise, citée dans le communiqué de l'instance internationale. Outre les deux pays hôtes, la Chine, le Japon, les Philippines, la Corée du Sud, le Vietnam, le Danemark, l'Espagne, la France et la Suède ont déjà composté leur ticket pour la Coupe du monde. La Belgique, deuxième de son groupe qualificatif avec 19 points, soit trois de moins que la Norvège, doit encore défier les Norvégiennes et l'Arménie les 2 et 6 septembre. Si les Red Flames d'Ives Serneels venaient à terminer à la 2e place de leur groupe, elles devront passer par les barrages pour atteindre la phase finale du Mondial, ce qui constituerait une grande première pour le football féminin noir-jaune-rouge. (Belga)