Onze autres ont vu leur sanction se réduire à une suspension partielle, les privant des prochains JO en Corée du Sud. Trois cas de biathlètes seront examinés prochainement. Le TAS, plus haute juridiction sportive, a traité l'appel de 39 des 42 sportifs russes présents aux JO de Sotchi en 2014, ayant contesté leur disqualification prononcée par une commission de discipline du CIO pour leur implication dans un programme de dopage institutionnalisé. (Belga)

Onze autres ont vu leur sanction se réduire à une suspension partielle, les privant des prochains JO en Corée du Sud. Trois cas de biathlètes seront examinés prochainement. Le TAS, plus haute juridiction sportive, a traité l'appel de 39 des 42 sportifs russes présents aux JO de Sotchi en 2014, ayant contesté leur disqualification prononcée par une commission de discipline du CIO pour leur implication dans un programme de dopage institutionnalisé. (Belga)