"Le club a fait des efforts considérables et courageux pour trouver une solution ces derniers jours", peut-on lire dans un message sur le site du club. "Il y avait trois options, qui ont toutes été abandonnées pendant la journée par manque de temps. Le conseil d'administration devra donc décider ce soir de déposer les livres de comptes. Cela mettra fin à l'existence du matricule 134". La semaine dernière est passée très vite pour le Roulers. À l'intersaison, le club a montré l'ambition de revenir rapidement en D1B, mais tout s'est écroulé comme un château de cartes. Le directeur sportif Jolan F., qui est également soupçonné d'avoir promis à cinq footballeurs mineurs un contrat avec un club en échange de faveurs sexuelles, a poussé le club à la ruine. Il est accusé d'avoir rédigé de faux contrats et d'escroquerie. Roulers a été exclu de la D1B à la fin de la saison dernière parce qu'il ne remplissait pas les conditions financières. La procédure devant la Cour belge d'arbitrage du sport (CBAS) n'a pas abouti. Il y a un an, le club a déjà été déclaré en faillite, mais elle a été levée par la suite. (Belga)

"Le club a fait des efforts considérables et courageux pour trouver une solution ces derniers jours", peut-on lire dans un message sur le site du club. "Il y avait trois options, qui ont toutes été abandonnées pendant la journée par manque de temps. Le conseil d'administration devra donc décider ce soir de déposer les livres de comptes. Cela mettra fin à l'existence du matricule 134". La semaine dernière est passée très vite pour le Roulers. À l'intersaison, le club a montré l'ambition de revenir rapidement en D1B, mais tout s'est écroulé comme un château de cartes. Le directeur sportif Jolan F., qui est également soupçonné d'avoir promis à cinq footballeurs mineurs un contrat avec un club en échange de faveurs sexuelles, a poussé le club à la ruine. Il est accusé d'avoir rédigé de faux contrats et d'escroquerie. Roulers a été exclu de la D1B à la fin de la saison dernière parce qu'il ne remplissait pas les conditions financières. La procédure devant la Cour belge d'arbitrage du sport (CBAS) n'a pas abouti. Il y a un an, le club a déjà été déclaré en faillite, mais elle a été levée par la suite. (Belga)