Après la minute d'applaudissements en hommage à Dominique D'Onofrio, les deux équipes débutaient la rencontre de manière offensive. Lecomte tentait sa chance pour Westerlo (5e) tandis que Tetteh mettait par deux fois Van Langendonck à contribution (12e et 21e). Le gardien de Westerlo était encore attentif sur une frappe de Badibanga (36e). Les Liégeois contrôlaient le ballon, mais manquaient de précision dans la dernière passe. En conséquence, les deux équipes regagnaient les vestiaires sur un score vierge.

Le match reprenait par une nouvelle intervention de Van Langendonck, sur une reprise de Tetteh (47e). Westerlo faisait la différence en trois minutes. À la 53e minute, un long ballon d'Apau trouvait De Ceulaer. L'attaquant prenait la défense de vitesse et s'en allait tromper Hubert. Le Standard n'avait pas le temps de s'en remettre que l'arbitre Dierick accordait un penalty pour une faute de Kosanovic sur Gounongbe. Ce dernier se faisait justice lui-même (2-0, 56e). Son 12e but de la saison lui permet de prendre la tête du classement des buteurs.

Le Standard réclamait, en vain, un penalty pour une main de Mustoe (62e). Van Langendonck s'illustrait une nouvelle fois, sur une tête de Kosanovic (66e). Le Standard faisait le forcing, mais se heurtait à un bloc défensif bien en place. Les nombreux centres tentés par les Liégeois étaient tous repoussés, notamment par un excellent Schuermans. Et quand le mur campinois cédait, le poteau sauvait Van Langendonck sur une frappe d'Emond (85e).

Le Standard avait l'occasion de recoller au top-six, avec la possibilité de s'y installer la semaine prochaine, lors de la réception de Charleroi. Au lieu de cela, les Liégeois, battus par Saint-Trond la semaine dernière (1-2), restent huitièmes, bloqués à 34 unités, derrière Zulte Waregem (37) et Charleroi (38).

Avec 26 points, Westerlo laisse la lanterne rouge à Mouscron-Péruwelz (23), dépasse Oud-Heverlee Louvain (25) et revient à la hauteur de Waasland-Beveren.

Après la minute d'applaudissements en hommage à Dominique D'Onofrio, les deux équipes débutaient la rencontre de manière offensive. Lecomte tentait sa chance pour Westerlo (5e) tandis que Tetteh mettait par deux fois Van Langendonck à contribution (12e et 21e). Le gardien de Westerlo était encore attentif sur une frappe de Badibanga (36e). Les Liégeois contrôlaient le ballon, mais manquaient de précision dans la dernière passe. En conséquence, les deux équipes regagnaient les vestiaires sur un score vierge. Le match reprenait par une nouvelle intervention de Van Langendonck, sur une reprise de Tetteh (47e). Westerlo faisait la différence en trois minutes. À la 53e minute, un long ballon d'Apau trouvait De Ceulaer. L'attaquant prenait la défense de vitesse et s'en allait tromper Hubert. Le Standard n'avait pas le temps de s'en remettre que l'arbitre Dierick accordait un penalty pour une faute de Kosanovic sur Gounongbe. Ce dernier se faisait justice lui-même (2-0, 56e). Son 12e but de la saison lui permet de prendre la tête du classement des buteurs. Le Standard réclamait, en vain, un penalty pour une main de Mustoe (62e). Van Langendonck s'illustrait une nouvelle fois, sur une tête de Kosanovic (66e). Le Standard faisait le forcing, mais se heurtait à un bloc défensif bien en place. Les nombreux centres tentés par les Liégeois étaient tous repoussés, notamment par un excellent Schuermans. Et quand le mur campinois cédait, le poteau sauvait Van Langendonck sur une frappe d'Emond (85e). Le Standard avait l'occasion de recoller au top-six, avec la possibilité de s'y installer la semaine prochaine, lors de la réception de Charleroi. Au lieu de cela, les Liégeois, battus par Saint-Trond la semaine dernière (1-2), restent huitièmes, bloqués à 34 unités, derrière Zulte Waregem (37) et Charleroi (38). Avec 26 points, Westerlo laisse la lanterne rouge à Mouscron-Péruwelz (23), dépasse Oud-Heverlee Louvain (25) et revient à la hauteur de Waasland-Beveren.