Les Liégeois ont livré une piètre prestation, qui leur a quand même permis de reprendre la première place du classement: 37 points contre 35 à Zulte Waregem. Quant aux courageux mais limités Montois, ils restent bons derniers avec trois points.

En première période, le Standard n'a pas réussi grand-chose de bon. Il n'a multiplié que les fautes. Enervé par ce jeu peu productif, Van Damme s'est senti obligé de secouer ses équipiers. Agacés, les supporters liégeois ont sifflé leurs joueurs et ont attendu la 40e minute pour les voir décrocher un premier coup coin. Sur cette phase, contre le cours du jeu, de Sart a ouvert la marque d'un tir croisé de l'extérieur du rectangle (1-0).


A la reprise, Mpoku a remplacé le brouillon Carcela, ce qui a obligé Bulot de passer du flanc gauche au flanc droit. Mais ce changement ainsi que ceux de De Camargo par Ezekiel (60e) et de l'inexistant Buyens par Cissé (79e) n'ont pas amélioré le niveau de la prestation du Standard, qui a forcé son deuxième corner à la 84e. Le club liégeois est resté jusqu'à la dernière minute à la merci d'un retour de Mons. Il n'y avait pas de quoi pavoiser et le public a hué ses favoris et plus particulièrement le nonchalant Batshuayi.

Les Liégeois ont livré une piètre prestation, qui leur a quand même permis de reprendre la première place du classement: 37 points contre 35 à Zulte Waregem. Quant aux courageux mais limités Montois, ils restent bons derniers avec trois points. En première période, le Standard n'a pas réussi grand-chose de bon. Il n'a multiplié que les fautes. Enervé par ce jeu peu productif, Van Damme s'est senti obligé de secouer ses équipiers. Agacés, les supporters liégeois ont sifflé leurs joueurs et ont attendu la 40e minute pour les voir décrocher un premier coup coin. Sur cette phase, contre le cours du jeu, de Sart a ouvert la marque d'un tir croisé de l'extérieur du rectangle (1-0). A la reprise, Mpoku a remplacé le brouillon Carcela, ce qui a obligé Bulot de passer du flanc gauche au flanc droit. Mais ce changement ainsi que ceux de De Camargo par Ezekiel (60e) et de l'inexistant Buyens par Cissé (79e) n'ont pas amélioré le niveau de la prestation du Standard, qui a forcé son deuxième corner à la 84e. Le club liégeois est resté jusqu'à la dernière minute à la merci d'un retour de Mons. Il n'y avait pas de quoi pavoiser et le public a hué ses favoris et plus particulièrement le nonchalant Batshuayi.