Grâce à un but de Selim Amallah (78e), le Standard a arraché sa première victoire à domicile de la saison vendredi contre Ostende (1-0) en match d'ouverture de la 5e journée de championnat. Au classement, les Rouches (10 points) prennent la première à l'Union Saint-Gilloise et à Ostende (9 points). Chez les Kustboys, Arthur Theate a été exclu dans les arrêts de jeu (90e+4)

Au Standard, Mbaye Leye a reconduit le onze victorieux du Beerschot (0-1). A Ostende, Alexander Blessin a effectué un seul changement en titularisant pour la première fois en défense Manuel Osifo, 18 ans, à la place d'Alfons Amade, suspendu. Après avoir boycotté les rencontres à domicile, le groupe d'animation Ultras Inferno, qui a fêté ses 25 ans, a organisé un cortège pour rejoindre le stade et a demandé aux supporters de faire du bruit.

Manifestement, cela a eu un effet sur les Rouches. Ils ont débuté la rencontre dignement avec Joao Klauss, qui est arrivé en retard sur un bon centre d'Aron Dönnum (2e). Par la suite, l'attaquant brésilien a fait vivre un mauvais moment à Ostende sans connaître la réussite: bien lancé par Samuel Bastien, il n'a pas cadré son envoi (7e) et après avoir remporté un duel aérien contre Theate sur corner, son coup de tête puissant a frappé la transversale (10e). Ostende s'est montré impliqué via un centre de Rocha Santos que Thierry Ambrose a mis de la tête au-dessus en voulant lober Arnaud Bodart, qui était un peu avancé (12e).

Si les Standardmen ont été plus appliqués, les tirs Kostas Laifis (16e), Nicolas Raskin (27e), Dönnum (38e) et Moussa Sissako (45e+1) n'ont pas donné de frissons à Guillaume Hubert.

La seconde mi-temps a débuté par une frappe de Donnum sur laquelle Hubert a dû s'employer (47e). Ostende attendait derrière mais cela n'a pas empêché Ambrose de foncer seul vers Bodart, qui a anticipé pour écarter le danger (56e).

Après cet intermède, le Standard a redessiné plusieurs belles phases et a frôlé le but avec Raskin. Après avoir effacé Jack Hendry, le milieu rouche s'est retrouvé seul face Hubert, qui a contré sa frappe (60e). Comme les Liégeois peinaient à trouver la faille, les Kustboys ont petit à petit pris confiance. Sur une subtile déviation de Makhtar Gueye, Theo Ndicka s'est retrouvé isolé dans le rectangle où Bodart intervenu du pied (63e).

La rencontre avait beau être plaisante, il manquait un but, qui est tombé sur un coup franc de Siquet. Isolé sur une déviation de Klauss, Amallah a marqué l'unique goal avec l'accord du VAR, qui a analysé une position hors jeu préalable de l'international marocain (78e, 1-0).

La fin de match a été chaotique avec l'arbitre qui a sorti trois cartes jaunes aux Standard en deux minutes et deux à Ostende dont une s'est transformée en rouge pour Theate (90e+4).

null, iStock
null © iStock

Mbaye Leye ne conteste pas le hors-jeu réclamé par son homologue Alexandre Blessin

Le Standard s'est imposé 1 à 0 face à Ostende pour le compte de la 5e journée du championnat de Belgique de football vendredi à Sclessin. Le seul but de la partie, inscrit par Selim Amalah à la 78e minute a bien été validé par le VAR qui a pris plus de trois minutes pour déterminer s'il y avait une position de hors-jeu ou non.

Après la rencontre, les deux entraîneurs ont reconnu qu'il y avait bien hors-jeu sur la phase incriminée. "Quand je vois la phase sous cet angle-ci, je ne peux pas dire autre chose", a commenté Mbaye Leye au micro d'Eleven Sport après le match en revoyant la phase en question, "on voit le pied de Sélim, mais maintenant on doit tracer."

Dans ce cas précis, l'assistance video doit tracer une ligne pour déterminer un éventuel hors-jeu. Les commentateurs n'ont pas reçu cette image de ligne, laissant planer le doute. Juste avant l'entraîneur du Standard, son homologue d'Ostende, l'Allemand Alexander Blessin a aussi revu la phase et pour lui, il était clair également qu'il y avait hors-jeu. "Je ne comprend pas comment le VAR qui examine la phase pendant 3 ou 4 minutes, prend une décision comme ça. Rien qu'en le regardant comme ça c'est clair. Et il n'y a même pas besoin de tracer une ligne pour le voir."

Le président exécutif d'Ostende, Gauthier Ganaye a twitté de son côté: "Smoking cigars again in the VAR room tonight?" ("ils fument des cigares encore dans la pièce du VAR?") en montrant une image d'une ligne tracée pour tenter de démontrer que selon lui il y avait bien hors-jeu sur la phase du but.

Grâce à un but de Selim Amallah (78e), le Standard a arraché sa première victoire à domicile de la saison vendredi contre Ostende (1-0) en match d'ouverture de la 5e journée de championnat. Au classement, les Rouches (10 points) prennent la première à l'Union Saint-Gilloise et à Ostende (9 points). Chez les Kustboys, Arthur Theate a été exclu dans les arrêts de jeu (90e+4) Au Standard, Mbaye Leye a reconduit le onze victorieux du Beerschot (0-1). A Ostende, Alexander Blessin a effectué un seul changement en titularisant pour la première fois en défense Manuel Osifo, 18 ans, à la place d'Alfons Amade, suspendu. Après avoir boycotté les rencontres à domicile, le groupe d'animation Ultras Inferno, qui a fêté ses 25 ans, a organisé un cortège pour rejoindre le stade et a demandé aux supporters de faire du bruit. Manifestement, cela a eu un effet sur les Rouches. Ils ont débuté la rencontre dignement avec Joao Klauss, qui est arrivé en retard sur un bon centre d'Aron Dönnum (2e). Par la suite, l'attaquant brésilien a fait vivre un mauvais moment à Ostende sans connaître la réussite: bien lancé par Samuel Bastien, il n'a pas cadré son envoi (7e) et après avoir remporté un duel aérien contre Theate sur corner, son coup de tête puissant a frappé la transversale (10e). Ostende s'est montré impliqué via un centre de Rocha Santos que Thierry Ambrose a mis de la tête au-dessus en voulant lober Arnaud Bodart, qui était un peu avancé (12e). Si les Standardmen ont été plus appliqués, les tirs Kostas Laifis (16e), Nicolas Raskin (27e), Dönnum (38e) et Moussa Sissako (45e+1) n'ont pas donné de frissons à Guillaume Hubert. La seconde mi-temps a débuté par une frappe de Donnum sur laquelle Hubert a dû s'employer (47e). Ostende attendait derrière mais cela n'a pas empêché Ambrose de foncer seul vers Bodart, qui a anticipé pour écarter le danger (56e). Après cet intermède, le Standard a redessiné plusieurs belles phases et a frôlé le but avec Raskin. Après avoir effacé Jack Hendry, le milieu rouche s'est retrouvé seul face Hubert, qui a contré sa frappe (60e). Comme les Liégeois peinaient à trouver la faille, les Kustboys ont petit à petit pris confiance. Sur une subtile déviation de Makhtar Gueye, Theo Ndicka s'est retrouvé isolé dans le rectangle où Bodart intervenu du pied (63e). La rencontre avait beau être plaisante, il manquait un but, qui est tombé sur un coup franc de Siquet. Isolé sur une déviation de Klauss, Amallah a marqué l'unique goal avec l'accord du VAR, qui a analysé une position hors jeu préalable de l'international marocain (78e, 1-0). La fin de match a été chaotique avec l'arbitre qui a sorti trois cartes jaunes aux Standard en deux minutes et deux à Ostende dont une s'est transformée en rouge pour Theate (90e+4). Le Standard s'est imposé 1 à 0 face à Ostende pour le compte de la 5e journée du championnat de Belgique de football vendredi à Sclessin. Le seul but de la partie, inscrit par Selim Amalah à la 78e minute a bien été validé par le VAR qui a pris plus de trois minutes pour déterminer s'il y avait une position de hors-jeu ou non. Après la rencontre, les deux entraîneurs ont reconnu qu'il y avait bien hors-jeu sur la phase incriminée. "Quand je vois la phase sous cet angle-ci, je ne peux pas dire autre chose", a commenté Mbaye Leye au micro d'Eleven Sport après le match en revoyant la phase en question, "on voit le pied de Sélim, mais maintenant on doit tracer." Dans ce cas précis, l'assistance video doit tracer une ligne pour déterminer un éventuel hors-jeu. Les commentateurs n'ont pas reçu cette image de ligne, laissant planer le doute. Juste avant l'entraîneur du Standard, son homologue d'Ostende, l'Allemand Alexander Blessin a aussi revu la phase et pour lui, il était clair également qu'il y avait hors-jeu. "Je ne comprend pas comment le VAR qui examine la phase pendant 3 ou 4 minutes, prend une décision comme ça. Rien qu'en le regardant comme ça c'est clair. Et il n'y a même pas besoin de tracer une ligne pour le voir." Le président exécutif d'Ostende, Gauthier Ganaye a twitté de son côté: "Smoking cigars again in the VAR room tonight?" ("ils fument des cigares encore dans la pièce du VAR?") en montrant une image d'une ligne tracée pour tenter de démontrer que selon lui il y avait bien hors-jeu sur la phase du but.